Poissons, lapins, araignées, serpents... quels sont les risques infectieux ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 01 Août 2013 : 18h15
-A +A
Les animaux de compagnie constituent un lien social et jouent un rôle indéniable sur le plan affectif et éducatif. Ils peuvent cependant être à l'origine de problèmes médicaux et notamment de diverses infections. Connaître ces risques permet justement de les limiter, particulièrement en ce qui concerne les nouveaux animaux de compagnie : lapins, rats, écureuils, poissons exotiques, reptiles, araignées…

Les risques inhérents aux chiens et aux chats sont mieux connus que ceux véhiculés par les nouveaux animaux de compagnie que sont les reptiles, les poissons exotiques, les araignées, les lapins, les rats, les singes, etc.

Attention au tétanos !

Nombre de nouveaux animaux de compagnie sont susceptibles d'infliger des morsures et des griffures. Le risque est de transmettre le tétanos. Toutes les personnes concernées doivent donc être à jour avec le vaccin antitétanique (rappel tous les vingt ans puis tous les dix ans à partir de 65 ans).

Les oiseaux

Ils peuvent être porteurs de nombreuses infections bactériennes (salmonellose, yersiniose, psittacose), notamment les perruches et les perroquets, parasitaires (cryptosporidiose) ou de mycoses. Cette dernière affection est plus souvent transmise par les pigeons et apparaît chez les personnes immunodéprimées (sida, greffes, immunosuppresseurs).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 01 Août 2013 : 18h15
Source : FMC le Quotidien du médecin, 3 mai 2007.
A lire aussi
Un animal pour Noël...est-ce bien raisonnable ? Publié le 15/12/2008 - 00h00

Réfléchissez bien ! Un animal, aussi mignon ou original soit-il, n'est pas un jouet ! Par ailleurs, il implique des engagements profonds et durables (affectifs, matériels...). Quant aux nouveaux animaux de compagnie (espèces moins habituelles et plus exotiques), ils comportent en plus des...

Morsure de chien et chat : réagir vite ! Publié le 23/01/2006 - 00h00

En France, les morsures sont fréquentes et concernent 60% des foyers hébergeant un animal domestique. Les lésions peuvent être gravissimes et sources de complications, notamment en raison de la virulence potentielle des germes inoculés. En règle générale, il faut agir vite, et même si la...

Plus d'articles