Tout savoir sur le stérilet, hormonal ou au cuivre

Tout savoir sur le stérilet, hormonal ou au cuivre
Au cuivre ou hormonal, toutes les femmes peuvent recourir à ce mode de contraception, sécuritaire et avantageux. Que faut-il savoir sur le stérilet, qu’il s’agisse d’un stérilet au cuivre ou d’un stérilet hormonal ?  
Tout savoir sur le stérilet, hormonal ou au cuivre

Articles

Pilule contraceptive Yaz : que des avantages !

Cette nouvelle pilule contraceptive possède deux atouts inédits : sa composition et son mode d'administration original. Au final, moins de syndrome prémenstruel, moins d'acné et moins d'oubli de pilule. Explications.

Dépression : et si c'était la pilule ?

La pilule contraceptive peut avoir une incidence sur l'humeur. Elle peut en particulier entraîner des dépressions. C'est un fait connu depuis les années 60 qui a été confirmé depuis.

Contraception : la première consultation gynécologique

La toute première prescription contraceptive doit faire l'objet d'une consultation gynécologique à part entière. Pilule, contraception d'urgence, préservatif…, mais aussi comportements à risque, facteurs de risque, conseils en cas d'oubli, etc., sont autant de sujets qui nécessitent d'être abordés avec une adolescente qui débute sa vie sexuelle.

fibrome utérin

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes. Ils peuvent être très nombreux et parfois très volumineux. Mais au-delà de ces deux considérations, la décision d'intervenir dépend avant tout des risques de complications. Nous avons interrogé le Dr David Elia*.

Migraine : équilibre et régularité avant tout

La migraine est une maladie qui évolue par crises plus ou moins prévisibles. Un traitement de crise et/ou de fond est indispensable dans de nombreux cas, mais il existe également des facteurs favorisant les crises que le migraineux doit apprendre à gérer au quotidien. Ceux-ci ont trait à l'alimentation, au rythme de vie, mais aussi aux fluctuations hormonales, au stress, etc.

Mesdames, comment préserver votre capital fécondité ?

La fécondité est un capital inestimable auquel on ne pense pas forcément lorsque l'on est jeune. Or il faut veiller à le préserver très tôt. Chez les filles, c'est une préoccupation qui est précoce et qui coïncide avec la puberté. Alors que faire ou ne pas faire pour prendre soin de sa fécondité ? Réponses du Dr David Elia*.

La pilule est le mode de contraception le plus utilisé. L'inconvénient de cette méthode vient de la contrainte d'une prise quotidienne, tout écart risquant de mener à une grossesse non désirée, voire à une interruption volontaire de grossesse. Le stérilet présente une alternative très intéressante, mais méconnue en raison de certaines idées fausses qui perdurent à tort.

Le melasma (chloasma) désigne des taches hyperpigmentées sur la peau du visage, ayant une origine hormonale, comme le masque de grossesse notamment. Le problème est que ces taches sont particulièrement difficiles à faire disparaître. Des travaux très récents montrent que des crèmes à base de mélatonine et de vitamine C représentent une arme efficace.

Cancer du sein : que savez-vous ?

Plus d'une femme sur dix sera confrontée au cancer du sein au cours de sa vie. Il représente la première cause de mortalité par cancer chez les femmes. Mais bonne nouvelle, ce cancer peut se dépister précocement et se guérir. Testez vos connaissances !

Contraception : choisissez celle qui vous va !

Il n'y a pas qu'une méthode contraceptive. Alors autant choisir celle qui vous convient le mieux, celle qui est adaptée à votre quotidien. Tel est le message que les pouvoirs publics souhaitent faire passer, dans le but de diminuer le nombre de grossesses non désirées : un tiers des femmes déclarent que leur dernière grossesse n'était pas souhaitée…

Contraception : faites le bon choix !

Le choix d'une contraception est très sérieux, car de sa bonne utilisation dépend son efficacité. Une bonne contraception doit aussi correspondre à son mode de vie. Trop de femmes oublient leur pilule et risquent une grossesse non souhaitée, menant souvent à une interruption volontaire de grossesse (IVG).

(D'après les chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé OMS)

L'efficacité est un des premiers critères de choix d'une contraception. C'est pourquoi il est utile de les connaître toutes pour faire un choix éclairé. Cela peut aussi servir à aider d'autres femmes, qu'il s'agisse d'une toute jeune fille, d'une soeur ou d'une amie qui ne dispose pas des informations pour faire un bon choix… Le pourcentage d'échec exposé correspond au pourcentage de femmes concernées par une grossesse non intentionnelle dans la première année d'utilisation de la méthode contraceptive. Une utilisation parfaite correspond à une utilisation régulière et correcte.

Hormones et pilule

Hormones sexuelles, estrogènes, progestérone, testostérone, estroprogestatif… Pilule, stérilet, anneau vaginal, implant, patch… On s'y perd facilement. Et vous, savez-vous vous repérer en matière de contraception hormonale ?

Le Dr David Elia* nous explique qu'il n'y a rien de plus simple que de supprimer les règles. Il suffit d'enchaîner les plaquettes de pilules. Mais avant de choisir la pilule en continu, il est nécessaire de se poser une question afin de peser les avantages et les inconvénients de supprimer les règles. En bref, on peut supprimer les règles à convenance mais au cas par cas.

De 15 à 50 ans, quelle est la contraception idéale ?

Avec les nouvelles méthodes, le choix s'est élargi. Mais on constate surtout que la contraception dans la vie d'une femme évolue avec elle. De la pilule au stérilet, en passant par l'anneau vaginal, et de l'adolescence à la ménopause, comment font-elles pour choisir leur contraception ?

Comme l'explique le Dr David Elia*, il existe deux types de stérilet. L'un est en plastique avec un fil de cuivre, l'autre délivre une hormone progestative. Si le stérilet au cuivre est classiquement posé en priorité, le stérilet hormonal présente des indications et des avantages intéressants à connaître.

Quelle contraception après un cancer du sein ?

Le cancer du sein frappe aussi des femmes de moins de 40 ans. La question de la contraception se pose donc chez ces jeunes patientes. Quelles sont les méthodes compatibles avec le suivi d'un cancer du sein ? La pilule est-elle contre-indiquée ?

La pilule est-elle cancérogène ?

Selon les experts du Centre international de recherche sur le cancer, les contraceptifs oraux combinés (oestrogènes et progestatifs) doivent être classés cancérogènes. Si certains effets secondaires de la célèbre pilule sont favorables, d'autres sont négatifs, comme une augmentation du risque de cancer du sein et du col de l'utérus.

Le stérilet est une méthode contraceptive de choix qui demeure sous-utilisée, car victime d'un certain nombre de préjugés. Pourtant, c'est une contraception de première intention qui s'adresse à toutes les femmes, même à celles qui n'ont pas encore eu d'enfant. Elle est très efficace, non contraignante, de longue durée d'action et dénuée de risque cancéreux ou cardiovasculaire.

Cancer du sein : questions de femmes

Quantités d'interrogations se dessinent autour du cancer du sein. Sport, grossesse, contraception, nouveaux traitements, recherche génétique… Il est essentiel d'y répondre.

Le stérilet : la contraception sans contrainte

Contraception sans contrainte journalière, efficace durant 5 ans et remboursé par la sécurité sociale, le stérilet se met en place facilement par un médecin et se retire tout aussi simplement dès qu'une grossesse est désirée.

Sport et contraception féminine

La médecine actuelle n'est pas avare de spécialisations. Aucune trace pourtant, d'une « gynécologie sportive ». Dommage !

Le stérilet hormonal, une solution contre les règles trop abondantes

L'ablation totale ou partielle de l'utérus est souvent indiquée en cas d'inefficacité des traitements médicamenteux contre les règles trop abondantes. Il vient cependant d'être démontré que l'utilisation du stérilet hormonal pouvait apporter une alternative efficace et sans risque à cet acte chirurgical.

Pouvoir enfin oublier sa pilule en toute sérénité !

De nouveaux modes de contraception ont obtenu leur autorisation de mise sur le marché : patchs, anneaux contraceptifs… il y en a pour tous les goûts, pour toutes les femmes.

Un implant contraceptif efficace durant trois ans

Depuis le 2 mai 2001, un implant contraceptif de longue durée est commercialisé en France sous le nom d'Implanon. Il se présente sous la forme d'un bâtonnet souple de 4cm de longueur et de 2mm de diamètre que l'on insère, sous anesthésie locale, sous la peau au niveau de la face interne du bras. Fruit des laboratoires Organon, cet implant est imprégné d'un progestatif qui, libéré de façon continue, assure une contraception permanente durant trois années consécutives avec une efficacité similaire à celle d'une pilule classique.

Que se passe t-il après l'accouchement ?

On appelle "suites de couches" la période qui suit l'accouchement et qui dure jusqu'au retour des règles. C'est une période délicate à vivre pour la jeune maman dont le corps doit faire face à d'importants bouleversements anatomiques et hormonaux. C'est pourquoi fatigue et moments de déprime sont si fréquents, mais heureusement temporaires. Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière sont les meilleurs moyens de retrouver en quelques mois une belle silhouette et de se sentir en pleine forme.

Saignements féminins : réagissez promptement !

Dès l'arrivée de leurs premières règles, les femmes subissent stoïquement ces quelques jours d'hémorragies menstruelles. Toutefois, le cycle féminin peut parfois devenir défaillant. Des pertes de sang se produisent alors de façon anormale. Des saignements peuvent avoir lieu en dehors des périodes de règles, être trop abondants ou se prolonger au-delà de la durée habituelle, qui est normalement de 2 à 8 jours selon les femmes. De tels symptômes inquiètent toujours, et en effet, s'ils sont parfois anodins, ils peuvent également être beaucoup plus graves. Dans tous les cas il faut consulter un médecin pour se rassurer et surtout pour se faire soigner.

Pages