Ménopause : grand bouleversement hormonal et psychique

Ménopause : grand bouleversement hormonal et psychique
Le grand bouleversement hormonal qui se produit à la ménopause se répercute aussi sur le psychisme. Parfois directement, mais aussi souvent de façon indirecte…
Ménopause : grand bouleversement hormonal et psychique

Articles

Comment réduire son risque de cancer du sein ?

Les données s'accumulent concernant la prévention du cancer du sein. Dans le domaine de la nutrition et de l'hygiène de vie, quels sont les meilleurs conseils ?

Désir en berne ? Les solutions

Le désir amoureux n'est pas toujours fidèle aux rendez-vous que nous lui fixons. Et jusqu'à récemment, nous devions faire avec. Pour les femmes c'est souvent une source de souffrance : le manque de désir est l'une des premières causes de consultation chez les sexologues. La médecine a donc commencé à s'y intéresser.

L'alopécie androgénique touche près de 70% des hommes. Plus ou moins précoce, plus ou moins importante, cette chute des cheveux n'est pas toujours bien vécue. Lorsque c'est le cas, il est conseillé de consulter un dermatologue afin d'envisager des solutions.

Maladie d'Alhzeimer

Pour l'instant, nous ne disposons pas de traitement véritablement efficace pour contrer la maladie d'Alzheimer. D'où l'intérêt de la prévention qui, elle, progresse rapidement. Et comme le suggère une nouvelle étude francaise, il est préférable de s'y prendre assez tôt, dans la mesure où les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer apparaissent dix ans avant le diagnostic.

cholestérol et ménopause

A la ménopause, le risque de maladie cardiovasculaire est bien plus grand que celui de cancer du sein. Ce n'est pas un argument pour négliger les mammographies de dépistage du cancer du sein, mais une excellente raison pour, parallèlement, surveiller votre taux de cholestérol et évaluer votre niveau de risque cardiovasculaire.

Excès de poils ? De l'hyperpilosité à l'hirsutisme

Avoir trop de poils peut être très handicapant et entraîner une réelle souffrance psychologique, particulièrement dans un contexte où être glabre est une valeur esthétique positive. A quoi est due cette pousse excessive de poils ? Quelles sont les solutions ?

Alors que certains peinent à maigrir, d'autres peinent pour grossir. comment différencier l'anorexie et la maigreur constitutionnelle ? quelles sont les caractéristiques respectives de ces deux états ? comment agir et/ou rassurer ?

la ménopause n'est pas une maladie, c'est une évolution normale, une étape à passer dans la vie de toute femme. il faut cependant reconnaître que les changements qu'elle entraîne ne sont pas toujours des plus agréables. la peau, en particulier, est touchée par les modifications hormonales.

Vous êtes une femme, vous êtes ménopausée et vous souffrez de légers symptômes de type frilosité, fatigue, peau sèche, tendance à la prise de poids, etc. et si c'était une hypothyroïdie ?

Cancer du sein et prise de poids : quelle relation ?

Dans l'année qui suit un cancer du sein, les femmes prennent en moyenne 2,5 à 4 kg. Comment expliquer cette prise de poids ? Le risque est-il le même pour toutes les femmes ? Est-il bénéfique de maigrir vis-à-vis du cancer ? Réponses à toutes ces questions avec le Dr David Elia*.

A la ménopause, surveillez davantage votre cholestérol

L'avantage cardiovasculaire des femmes tend à disparaître avec la ménopause. C'est que les hormones féminines exercaient un effet protecteur sur le cŒur et les vaisseaux. Alors Mesdames, surveillez votre taux de cholestérol et vos autres facteurs de risque cardiovasculaire dès la ménopause venue.

Quelles sont les périodes propices à la dépression dans la vie d'une femme ?

La survenue d'une dépression est influencée par les fluctuations hormonales. C'est ainsi que les femmes sont davantage susceptibles de présenter des troubles de l'humeur au moment des règles, après l'accouchement et quelques années avant la ménopause. Connaître ces périodes à risque permet de traiter et de prévenir plus efficacement la dépression à ces moments précis.

Après un cancer du sein : quelles solutions pour améliorer la sexualité ?

Il y a 40.000 nouveaux cas de cancer du sein chaque année en France, c'est énorme, mais aujourd'hui les taux de survie sont extraordinaires. Il y a donc de plus en plus de femmes qui survivent au cancer du sein et souhaitent retrouver une vie normale, notamment une vie sexuelle normale. Comment les aider ? Quelles sont les solutions à proposer ? Le point avec le Dr David Elia*, vice-président de l'Association pour l'après cancer du sein (AFSACS).

poids et régime

Question poids, à la ménopause, tout est possible. Certaines femmes grossissent beaucoup ou un peu seulement, d'autre pas du tout. Mais en moyenne, durant les 4 à 5 premières années de ménopause, les femmes prennent 500 g par an. Quelques conseils pour lutter dès le début contre l'embonpoint.

Les hormones responsables de la migraine

Le lien entre migraine et cycle menstruel a depuis longtemps été observé chez les femmes. En cause ? Les oestrogènes, qui jouent un rôle direct dans le fonctionnement cérébral et peuvent donc, lorsque leur taux chute, favoriser le déclenchement d'une crise de migraine.

L'ostéoporose au masculin

Il arrive fréquemment que les hommes ne reçoivent pas un traitement approprié ou même pas de traitement du tout contre l'ostéoporose. Pourtant, à partir de l'âge de 70 ans, il leur est recommandé de faire mesurer la fragilité de leurs os.

Les médicaments contre l'incontinence urinaire

Seules l'incontinence urinaire par impériosité (fuite involontaire d'urine accompagnée ou précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner) et mixte (incontinence urinaire par impériosité et incontinence urinaire d'effort) bénéficient de médicaments efficaces. Il n'existe à ce jour aucun médicament en France pour traiter l'incontinence urinaire d'effort (survenant à l'occasion d'un effort physique, d'une toux ou d'un éternuement).

fibrome utérin

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes. Ils peuvent être très nombreux et parfois très volumineux. Mais au-delà de ces deux considérations, la décision d'intervenir dépend avant tout des risques de complications. Nous avons interrogé le Dr David Elia*.

Le melasma (chloasma) désigne des taches hyperpigmentées sur la peau du visage, ayant une origine hormonale, comme le masque de grossesse notamment. Le problème est que ces taches sont particulièrement difficiles à faire disparaître. Des travaux très récents montrent que des crèmes à base de mélatonine et de vitamine C représentent une arme efficace.

L'aide de l'hypnose dans le traitement de l'obésité, ou comment gérer le "poids du deuil" ?

Cette histoire de poids est assez tragique mais illustre bien la souffrance qui se révèle parfois derrière une prise de poids. C'est l'histoire de Mme F... qui vient me consulter pour l'adaptation du traitement de son hypothyroïdie.

La DHEA, une hormone anti-vieillissement ?

La DHEA (dehydroepiandrostérone) est une hormone produite à partir du cholestérol qui se transforme ensuite en différentes autres hormones, dont la testostérone et l'oestrogène. Or la synthèse de DHEA diminue naturellement avec l'âge : à 50 ans, son taux est à 50% de ce qu'il était à 20 ans, puis à 10% dès 80 ans. Quel est l'intérêt d'une complémentation anti-vieillissement ? Le point lors du congrès anti-aging et du congrès de la Société française de médecine anti-âge septembre 2007 avec le Dr Catherine de Goursac*.

Les périodes clés du dérèglement de la thyroïde

La glande thyroïde joue un rôle essentiel. Les dérèglements de la thyroïde peuvent survenir à tout âge, mais plus particulièrement à la naissance avec l'hypothyroïdie congénitale qui fait l'objet d'un dépistage systématique, au cours de l'adolescence, lors de la grossesse, au moment de la ménopause et chez les seniors.

Os : du neuf avec du soja ?

Cela fait plusieurs années que l'on cherche à comprendre pourquoi les produits à base de soja peuvent avoir une influence positive sur les os. Des chercheurs japonais viennent d'élucider une partie du mystère : le soja favoriserait la formation de l'os…

Ménopause et poids, une croyance complètement erronée !

Non, la ménopause n'est pas responsable d'une prise de poids ! C'est ce que nous explique le Dr David Elia*, familier de cette question, puisque le problème du poids est abordé dans chacune de ses consultations de gynécologie et qu'il a écrit entre autres un livre en 2006 : « Et si c'était les hormones ? », consacré à ce sujet chez Grasset. Pourtant, nous croyons toutes que la prise de poids fait partie des symptômes de la ménopause, au même titre que les bouffées de chaleur, la fatigue ou les insomnies…

Ostéoporose : on peut l'éviter !

L'arrivée de la ménopause expose les femmes à un risque accru d'ostéoporose. Mais cette maladie n'est pas inéluctable. Sans parler des traitements préventifs très performants dont on dispose aujourd'hui, il existe quelques règles simples d'hygiène de vie à connaître.

Traitement de la ménopause : l'originalité de la Tibolone

La Tibolone est un médicament indiqué dans le traitement de la ménopause. Elle se différencie clairement du traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) et constitue de par ses propriétés originales une arme supplémentaire. Explications du Dr David Elia*.

Ménopause : les secrets du traitement hormonal

La ménopause est un grand tournant dans la vie des femmes. Elle annonce la fin de la fertilité, s'accompagne d'un risque accru d'ostéoporose et de symptômes plus ou moins gênants comme les bouffées de chaleur. S'informer est le meilleur moyen d'apprivoiser les changements, notamment avec le traitement hormonal substitutif, et de bien vivre cette période.

La cellulite n'est pas une fatalité !

La cellulite correspond à une accumulation inesthétique de graisse, le plus souvent localisée au niveau du ventre, des hanches et des cuisses. Elle est essentiellement liée à des fluctuations hormonales chez la femme, à la puberté, à l'occasion d'une contraception orale, d'une grossesse ou de la ménopause. Le traitement est d'autant plus efficace qu'il est instauré précocement.

Cellulite : quelles solutions ?

De la simple cellulite qui pose des problèmes esthétiques à la cellulite associée à toutes sortes de maux et révélant un problème circulatoire (jambes lourdes, chevilles et pieds gonflés, crampes nocturnes, ecchymoses, varices, voire phlébite), il existe différentes solutions. Tour d'horizon sur les traitements actuels.

cystite

Brûlures en urinant et envie impérieuse d'aller aux toilettes, 60% des femmes ont eu au moins une fois une cystite, et 40% au moins 4 par an. Il s'agit donc d'un désagrément très fréquent. Il l'est d'autant plus que les rapports sexuels sont un facteur déclenchant très important.

Pages