Accoucher dure plus longtemps aujourd'hui qu'il y a quarante ans

Article publié par le 20/04/2012


Accoucher dure plus longtemps aujourd'hui qu'il y a quarante ans

La chose peut sembler assez paradoxale. Alors que les progrès médicaux facilitent les accouchements, le temps de travail en salle a, selon une étude américaine, augmenté de plus de deux heures depuis les années 1960.

Pour arriver à cette conclusion, des accouchements ont été comparés dans deux cohortes américaines :

  • l’une pour la période 1959-1966 sur 39 491 naissances,
  • l’autre pour les années 2002 à 2008 sur 98 359 naissances.

L'étude a été réalisée par les docteurs Katherine Laughon et Ware Branch du National Institute of Child Health and Human Development (NIH), l’autorité de santé des Etats-Unis.

Accouchement : à quoi est due l’augmentation de la durée du travail d’accouchement

L’analyse des résultats montre que l’augmentation de la durée du travail d’accouchement est surtout due à l’allongement de la période de dilatation et d’ouverture du col. Ce stade de l’accouchement dure aujourd’hui 2 heures 30 de plus qu’il y a quarante ans pour les premières grossesses et deux heures de plus pour femmes qui ont déjà eu un enfant, la durée totale de l’accouchant passant en moyenne de 4 heures environ à 6 heures 30. 

La phase d’expulsion s’est, elle aussi, allongée de 13 à 23 minutes de plus pour les accouchements spontanées selon que la femme a déjà eu ou non un enfant.

Durée de l’accouchement : une explication multifactorielle ?

Différents facteurs peuvent expliquer cette évolution :

  • Les femmes de la cohorte des années 2000 ont, en moyenne, quatre ans de plus que leurs aînées.
  • Elles ont un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé (24,9, contre 23).
  • Les bébés sont eux aussi un peu plus gros : ils ont pris en moyenne 113 grammes en quarante ans.

Il faut peut-être aussi regarder du côté des évolutions des pratiques médicales et notamment de l’augmentation du recours à la péridurale, bien connue pour ralentir le travail. La péridurale était utilisée dans 4 % des cas pour la cohorte des années 60 alors que 55% des femmes de la cohorte des années 2000 en a bénéficié. Cette pratique « complètement admise car elle permet de réduire la sensation de douleur durant l'accouchement », allonge  l’accouchement « de 40 à 90 minutes », précise le Dr Laughon.

L’accroissement de la durée d’accouchement pourrait également être lié à une moindre endurance à la douleur qui a pour conséquence une prise en charge plus précoce en salle de travail.

Ces explications ne sont que des pistes, les auteurs de l’étude admettant ne pas tout connaître des raisons qui allongent la durée des accouchements.

Sources : Hopital.fr

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
En partenariat avec Hôpital.fr

hopital

Cet article a été rédigé par hôpital.fr, le site internet de l'hôpital à votre service. Pour en savoir plus sur hôpital.fr, cliquez-ici