Noix de coco
Publié le 14 Octobre 2008 à 2h00 par Paule Neyrat, Diététicienne
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Le cocotier, arbre de vie

Le cocotier est originaire de Malaisie. Marco Polo le découvrit au 14ème siècle. Ce nom de "coco" vient de l'italien "cocho" qui signifie "coque". Une noix de coco est composée d'une première écorce très fibreuse, l'épicarpe, et d'une seconde, brune et très dure, l'endocarpe qui porte trois yeux. A l'intérieur, se cachent une pulpe blanche (dont on extrait l'huile de coprah), et dans une cavité, l'eau de coco. Tout sert dans le cocotier : ses palmes pour fabriquer les toits des maisons, les fibres des noix de coco qui sont imputrescibles et pour cela utilisées pour fabriquer aussi bien des cordes que des tapis ou des sacs. Et enfin ses fruits qui nourrissent et désaltèrent. Dans la religion hindoue, la noix de coco est considérée comme la plus pure offrande que l'on puisse apporter aux dieux.

Choisir et ouvrir une noix de coco

Le seul moyen de savoir si une noix de coco est fraîche et pleine, c'est de la secouer : on doit entendre l'eau de coco qui bouge. Il faut aussi vérifier que les yeux ne sont pas moisis. Dans ses pays producteurs, la noix de coco s'ouvre à coups de machette, instrument assez rare dans les cuisines occidentales. Pour venir à bout d'une noix de coco, il faut s'armer d'un tournevis (ou d'une vrille) et d'un marteau, caler la noix sur un torchon replié et percer deux yeux. Le lait de coco s'écoule alors. Ensuite, il faut mettre la noix de coco dans un four à 200°C pendant 15 à 20 minutes. Puis on la sort, on la laisse refroidir un peu et on la frappe avec le marteau : la coque va se fendre tout de suite. La pulpe de coco se détache avec un couteau. Mieux vaut la mettre tout de suite dans de l'eau glacée pour arrêter la cuisson.

La pulpe de coco

La pulpe de coco se croque fraîche. Elle est très ferme, demande à être bien mâchée à cause de sa richesse en fibres. Toujours lorsqu'elle est fraîche, la pulpe de coco se râpe et s'utilise dans des plats cuisinés, de viandes ou de poissons, et surtout dans les currys et nombre de plats des cuisines indiennes, indonésienne, créole etc. Si on n'a pas de noix de coco sous la main, on trouve de la pulpe de coco râpée et/ou séchée, donc en poudre, dans les supermarchés, en sachet ou en barquette. Attention, elle rancit vite. Côté pâtisserie, la pulpe de coco est à la base des rochers congolais. On la retrouve dans de nombreux autres gâteaux, desserts exotiques, biscuits, sorbet. La pulpe de coco en poudre relève agréablement une pâte brisée ou sablée. Quant à la pulpe de coco râpée, elle s'ajoute dans une salade de ou une compote de fruits, se parsème sur des glaces, des crêpes, du fromage blanc, etc.

L'eau de coco, le lait de coco et la crème de coco

L'eau de coco doit être filtrée avant son utilisation. Elle se conserve au frais seulement pendant 24 heures. C'et une délicieuse boisson. En cuisine, elle fait merveille pour pocher un poisson ou pour cuire du riz. Le lait de coco, que l'on trouve en boîte, n'est pas de l'eau de coco. C'est de la pulpe de coco mixée avec de l'eau. La crème de coco est fabriquée avec de la pulpe de coco et du lait de coco. Elle est utilisée dans différentes boissons dont le célèbre cocktail "pinacolada".

Nutrition

L'intérêt essentiel de la pulpe de coco est sa richesse en fibres : 9 g pour 100 g. Celle-ci apporte aussi pas mal d'énergie grâce à sa richesse en lipides. Mais, hélas, ces lipides sont composés en grande partie d'acides gras saturés : c'est pourquoi l'huile de coprah, issu de la pulpe de la noix de coco est quasiment solide. Mais, s'il faut vraiment se dispenser d'utiliser cette huile et ses produits dérivés, il est inutile de se priver de noix de coco, étant donné les petites quantités que l'on consomme (et de plus pas tous les jours) et sa richesse en sels minéraux.

Valeur nutritionnelle

Pulpe de coco. Pour 100 g : 354 Calories Eau : 46,9 g. Protéines : 3,3 g. Glucides : 6,23 g. Lipides : 33,5 g. Fibres : 9 g. Potassium : 356 mg. Magnésium : 32 mg. Phosphore : 113 mg. Calcium : 14 mg. Fer : 2,4 mg. Vitamine B 1 : 0,6 mg. Vitamine B 2 : 0,02 mg. Vitamine B 6 : 0,05 mg. Niacine : 0,5 mg. Folates : 26 µg. Vitamine C : 3,3 mg. Carotènes : 0 µg. Vitamine A : 0 µg. Vitamine E : 0,2 mg. Lait de coco Pour 100 g : 211 Calories Eau : 72,9 g. Protéines : 2 g. Glucides : 2,8 g. Lipides : 21,3 g. Fibres : 0 g.