Quelle boisson quand il fait chaud ?

© Adobe Stock

Pour certains d'entre nous, c'est évident, dès que nous commençons à avoir chaud, nous sommes assoiffés.

Pour d'autres, la sensation de soif est moins évidente, comme c'est le cas des personnes âgées. Mais au fait, que faut-il boire ou ne pas boire en période de forte chaleur ?

PUB

Ne pas boire suffisamment mène à la déshydratation

Si l'on ne boit pas suffisamment, on risque la déshydratation, état qui peut se révéler dangereux.

Le corps perd trop de son précieux contenu en eau et en sel minéraux, ce qui est nuisible au fonctionnement de l'organisme.

Aux premiers signes de la déshydratation (urine foncée, bouche sèche, peau sèche, maux de tête, intolérance à la chaleur), succèdent des symptômes plus alarmants : faiblesse musculaire, crampes, difficulté à avaler, miction douloureuse, confusion, délire.

PUB
PUB

Une seule solution, il faut boire et idéalement régulièrement et avant d'avoir réellement soif.

Lorsqu'il fait chaud, que faut-il boire et comment ?

  • Toute boisson alcoolisée est à éviter car l'alcool favorise la déshydratation.
  • Les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, cola) sont aussi à éviter car elles sont diurétiques, c'est-à-dire qu'elles favorisent la formation d'urine et donc les pertes en eau.
  • Attention, pas de boisson très sucrée non plus pour la même raison.
  • Il faut boire au moins un litre et demi à deux litres par jour, idéalement de l'eau.
  • Buvez régulièrement tout au long de la journée, et sans attendre d'avoir soif.
  • Privilégiez aussi les aliments riches en eau comme les fruits (melon, pastèque, fraises, pêches, agrumes...) et les crudités (concombre, radis, tomates, courgettes...).
  • Buvez beaucoup, mais n'oubliez pas non plus de manger pour aider l'organisme à se recharger en sels minéraux.

    En cas de manque d'appétit, fractionnez vos repas (pain complet, soupe...).

Mots-clés : Chaleur, Canicule
Publié le 05 Juillet 2010 | Mis à jour le 03 Juillet 2015
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Dossier de presse de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), 21 juin 2010.