Le jus de pamplemousse encore

Il est déconseillé de prendre des médicaments antiviraux contre le sida avec du jus de pamplemousse.

Prendre des médicaments antiviraux contre le sida en même temps que du jus de pamplemousse peut augmenter leur quantité dans le sang, ou au contraire la diminuer. Ainsi, le jus de pamplemousse augmente la concentration de saquinavir (Invirase°, Fortovase°) dans le sang, et diminue la quantité d'indinavir (Crivixan°). e-santé avait déjà signalé que le jus de pamplemousse interfère avec la félodipine, mais aussi des médicaments dits inhibiteurs calciques (notamment nifédipine, nitrendipine, nimodipine, vérapamil), des anti-allergiques comme la terfénadine et des benzodiazépines (médicaments anxiolytiques couramment utilisés comme tranquillisants ou comme somnifères).

On ignore à vrai dire les conséquences pratiques de ces interactions. Tout ce qu'on sait, c'est que le jus de pamplemousse modifie la concentration de ces médicaments dans le sang, de manière très variable selon les personnes, et aussi peut-être selon le type de jus de pamplemousse (en fonction de la variété de pamplemousse et de la concentration du jus, par exemple). Mais la prudence conduit à déconseiller la consommation de jus de pamplemousse en cas de traitement par l'un quelconque de ces médicaments. Et de toujours prendre ses médicaments avec un verre d'eau, et aucune autre boisson, même apparemment anodine.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : " Interactions entre inhibiteurs de la protéase et jus de pamplemousse " Prescrire (suppl. HIV) Décembre 1999 ; 19 (201) : 907-908.