Dans votre assiette : la dinde

Il faut mettre beaucoup de bonne volonté pour échapper à la traditionnelle dinde des repas de fin d'année. Mais, en fait, c'est la seule période où l'on peut voir - et éventuellement déguster - cette volaille dans son intégralité.
PUB

La dinde, originaire du Mexique

Contrairement à ce que son nom pourrait suggérer, cet oiseau qui appartient à la famille des gallinacés, n'a pas de relation avec le continent asiatique. La dinde nous vient du Mexique (comme le chocolat). Elle y fut découverte par les conquérants espagnols, en 1520. Mais, comme ils ne savaient pas vraiment où ils étaient et qu'ils se croyaient dans les Indes, ils baptisèrent ce volatile "poule d'Inde". Le nom lui est resté, celui du mâle est le dindon.

PUB
PUB

Première apparition de la dinde en France

La dinde fut ensuite introduite en France par les Jésuites : ils en élevaient dans une ferme près de Bourges. Le surnom de "jésuite" encore appliqué au dindon vient de là. La première apparition de la dinde sur une grande table remonte à 1570, pour le mariage de Charles IX. A partir de 1630, elle fut couramment employée.

Les Aztèques l'avaient domestiquée. Préparée avec du chocolat, la dinde était un plat national : "mole poblano de guajolote". Néanmoins, dindes et dindons vivaient à l'état sauvage sur cette partie du continent américain. C'est ainsi que plus tard, ils sauvèrent de la famine les premiers colons et que la dinde de Thanksgiving est devenue un plat traditionnel aux Etats-Unis, farcie de pain de maïs et accompagnée de gelée de canneberge.

Publié le 18 Décembre 2002 | Mis à jour le 08 Décembre 2011
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne