Châtaigne et marron

Châtaigne et marron sont des fruits, du point de vue de la botanique. Mais ils ne peuvent pas se consommer crus. Ils sont riches en amidon. C'est pourquoi, du point de vue de la nutrition, on les range dans la grande famille, un peu fourre-tout, des féculents.
Publicité

Comment reconnaître les châtaignes et les marrons ?

Châtaigne et marron sont les fruits du châtaignier, arbre de la famille des fagacées. Sauvage, il sert de porte-greffe au marronnier qui donne des fruits comestibles. Deux sortes de fruits existent. Ils sont semblables par leur bogue verte et épineuse. A l'intérieur, c'est différent. L'un est cloisonné et renferme trois châtaignes, l'autre ne l'est pas et c'est un marron. L'un et l'autre ne sont comestibles qu'après cuisson.

La châtaigne est légèrement aplatie, le marron est bien rond et un peu plus gros : il est utilisé surtout pour fabriquer une petite merveille gourmande, le marron glacé. Il ne faut pas confondre ces marrons avec ceux des marronniers d'Inde, arbre fréquent dans les villes et les jardins publics, qui ne sont pas comestibles.

La production de châtaignes

Le châtaignier n'est pas un arbre particulièrement récent. Des feuilles et une châtaigne fossilisées ont été retrouvées à Saint-Bauzile en Ardèche : elles ont été datées à 8,5 millions d'années, soit l'ère tertiaire. Il y a toujours eu des châtaigneraies : l'homme a très vite su greffer, bouturer et tailler. Mais la véritable culture de la châtaigne remonte au Moyen-Age. Elle prit de l'extension puis fut stoppée par les très fortes gelées du début du 17ème siècle et repartit ensuite. Elle se développa alors dans l'arrière-pays méditerranéen.

Les châtaignes furent longtemps la base de l'alimentation dans les régions montagneuses. Ce n'est plus le cas bien sûr et la production est modeste : 11 000 tonnes en France qui viennent surtout d'Ardèche, de Dordogne, de Lozère et de Corse. Il existe aussi une culture en Provence et plus particulièrement dans le massif des Maures. La production mondiale de châtaignes est de 500 000 tonnes. L'Italie est le premier producteur (avec 70 000 tonnes). Viennent ensuite l'Espagne (25 000 T), le Portugal (18 000 T) et la Grèce (10 000 T).

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 15 Janvier 2003 : 01h00
Mis à jour le Lundi 12 Décembre 2011 : 08h37
PUB
PUB