Céréales du petit déjeuner
Sommaire

Lire attentivement les étiquettes

Sur chaque paquet figurent :

  • tous les ingrédients qui entrent dans la composition de la céréale de petit déjeuner. Ils sont indiqués par ordre d'importance décroissante.
  • la composition nutritionnelle : elle est toujours doublement indiquée. Pour 100 g de céréales et pour 40 g (une portion théorique) plus 125 ml de lait.

Nutrition

Les céréales de petit déjeuner sont toutes riches en glucides, complexes et rapides, pauvres en lipides, plus ou moins riches en fibres.Beaucoup d'entre elles sont enrichies en sels minéraux et vitamines. Cet enrichissement est calculé pour couvrir de 25 à 50 % des besoins nutritionnels en fer et en certaines vitamines. Si l'ajout de fer se justifie par les fréquentes carences observées, celui de vitamines du groupe B n'est pas justifié : on en manque rarement. Les céréales de petit déjeuner "minceur" contiennent évidemment moins de lipides que celles qui sont enrichies de chocolat ! Mais pas moins que les céréales "nature", type pétales de maïs (0,6 g). Leur teneur en sucre pur n'est pas négligeable : 18 g en moyenne pour 100 g. Soit l'équivalent d'environ quatre morceaux de sucre. Les pétales de maïs en contiennent seulement 8 g. Contrairement à ce que sous-entend leurs multiples publicités, elles n'ont aucun pouvoir amaigrissant. Les céréales au son apportent 265 calories pour 100 g, 29 g de fibres, 45 g de glucides (dont 17 à 18 de sucre) et 2 à 3 g de lipides. Soit pour une portion de 40 g : 105 calories, 11 g de fibres environ. Utiles en cas de constipation passagère, leur emploi quotidien, habituel ne se justifie pas vraiment.Les céréales de petit déjeuner se consomment avec du lait froid ou chaud, du fromage blanc ou du yaourt. Les céréales de petit déjeuner furent saluées par les nutritionnistes lors de leur arrivée en France. Parce qu'elles pouvaient alors réconcilier les Français et surtout les enfants avec le petit déjeuner trop souvent absent. Dans les années 80/90, les marques ne furent pas avares de sponsoring pour la " Journée du petit déjeuner " qui a contribué à réhabiliter ce repas.Depuis, des réticences se manifestent. On leur reproche, à juste titre, d'être souvent beaucoup trop sucrées. Les différents traitements subis par les grains transforment l'amidon (glucide complexe d'absorption lente) en glucide d'absorption rapide, tout comme le sucre. D'où des coups de pompe dans la matinée. D'autant plus que si le petit déjeuner est uniquement constitué d'un bol de lait avec 40 g de céréales, il n'apporte pas assez de calories. Un petit déjeuner avec de bonnes tartines de pain, légèrement beurrées et confiturées, un grand bol de lait (ou un autre laitage) et un fruit est meilleur pour l'équilibre des adultes, celui des enfants et des ados. Mieux vaut qu'ils mâchent du pain plutôt que d'avaler une bouillie.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
Sur le même sujet