Vos gènes influencent vos habitudes alimentaires

Viande, fromage, tofu, thé, café… nos habitudes alimentaires seraient inscrites dans nos gènes. Ce sont les conclusions d’une nouvelle recherche menée par des chercheurs japonais.
© Istock

Ecouter l'article :

Votre amour pour le fromage ou votre dégoût pour le café ne serait pas dû à vos expériences nutritionnelles, votre éducation ou au hasard. Vos goûts alimentaires seraient tout simplement inscrits dans vos gènes, selon les chercheurs du RIKEN Center for Integrative Medical Sciences (japon) et de l’université d’Osaka. Ils ont découvert 9 gènes liés aux habitudes alimentaires. Trois d’entre eux étaient également associés à certaines maladies comme le cancer ou le diabète.

Le goût pour la viande, fromage ou le café inscrits dans les gènes 

Les chercheurs ont étudié les données génétiques et les habitudes alimentaires de plus 160 000 Japonais. Cette analyse leur a permis de trouver 9 locus (position fixe d'un gène ou d'un marqueur génétique sur un chromosome) associés à la consommation de café, thé, alcool, yaourt, fromage, natto (fèves de soja fermentées), tofu, poisson, légumes ou encore viande

Les premières associations régimes-génomes analysées semblent montrer que les ingrédients étaient importants et parfois liés entre eux. L’équipe scientifique a mis par exemple en lumière une corrélation génétique positive entre manger du fromage et du yaourt. C’est-à-dire que les personnes auraient tendance à avoir les deux caractères au sein de leur ADN.

“Nous savons que ce que nous mangeons définit ce que nous sommes, mais nous avons constaté que ce que nous sommes définis également ce que nous mangeons”, explique Yukinori Okada, qui travaille au centre RIKEN et professeur à l'Université d'Osaka.

10 nouvelles associations régimes-génomes découverts

Au total, les scientifiques japonais ont découvert 10 associations régimes-génomes qui n’avaient jamais été signalées auparavant. Parmi celles-ci, quatre concernaient le café et trois l'alcool. De plus, une des variations génétiques déjà connue pour être associée au café et à l’alcool, s’est révélée être liée à presque tous les aliments examinés. 

"Nous avons constaté que cette variation particulière d'un seul nucléotide d'ADN au niveau du gène ALDH2 était liée à une consommation réduite d'alcool, de natto, de tofu et de poisson, et en même temps, à une consommation plus importante de café, de thé vert, de lait et de yaourt”, précise l’expert. 

Des maladies également inscrites dans ces gènes

Les gènes comprennent de nombreuses informations. Les chercheurs ont donc voulu savoir si des variations génétiques spécifiques rendaient les personnes “à risque” de manger des nourritures particulières. Ils ont regardé si les associations régimes-génomes, mises en lumière par leurs travaux, étaient également liées à des pathologies graves. Leurs résultats ont mis en évidence que six d’entre elles étaient liées à au moins à un phénotype de maladie dont plusieurs types de cancers ainsi que le diabète de type 2.

Pour Yukinori Okada, cette découverte peut améliorer la prise en charge de la santé. Il assure “en estimant les différences individuelles dans les habitudes alimentaires d’un point de vue génétique - en particulier le "risque" d'être un buveur d'alcool - nous pouvons aider à créer une société plus saine."

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Are you 'at risk' of being a habitual tofu eater?, Eurekalert !, 29 janvier 2020