Effroyable : 1 pomme contient 100 millions de bactéries !

Publié le 24 Juillet 2019 à 18h50 par Sophie Raffin, journaliste santé
La pomme contient environ 100 millions de bactéries d'après une nouvelle étude scientifique autrichienne. Mais attention, ces colonies de germes auraient des effets bien différents sur la santé selon si le fruit est issu de l'agriculture biologique ou conventionnelle.
© Istock

Un dicton anglais dit “An apple a day keeps the doctor away” (une pomme par jour éloigne le médecin)... Ce à quoi Sir W. Churchill aurait ajouté "... pourvu que l'on vise bien". Et, il semblerait que le Premier ministre britannique était dans le vrai (surtout si le fruit n'est pas bio). Selon une étude de l'institut de Biotechnologie Environnemental de l'Université de technologie de Graz, une pomme contiendrait environ 100 millions de bactéries.

Les chercheurs autrichiens ont relevé le nombre de bactéries dans tous les éléments du fruit : la tige, la peau, la chair, les graines ou encore le calice (restant de l'enveloppe extérieur de la pomme). Ils ont fait ces analyses sur des récoltes traditionnelles et biologiques.

La professeure Gabriele Berg, une des responsables de la recherche, ajoute "en additionnant le nombre moyen de bactéries de chaque composant des pommes, nous estimons qu'une pomme typique de 240 grammes contient environ 100 millions de bactéries".

Et il est difficile d'échapper à ces germes. La majorité d'entre elles se trouve dans les graines, tandis que la chair abrite la plupart du restant.

Pomme : les bactéries sont-elles mauvaises pour la santé ?

Les pommes issues de l'agriculture traditionnelle et celles provenant de cultures biologiques contenaient un nombre similaire de bactéries. En revanche, ces germes n'ont pas les mêmes qualités. Ceux présentent dans les pommes bio sont plus bénéfiques la flore intestinale, car elles sont plus variées et équilibrées.

"Les bactéries, les champignons et les virus présents dans nos aliments colonisent notre intestin de façon transitoire. La cuisson tuant la plupart d'entre eux, les fruits et légumes crus sont une source particulièrement importante de microbes intestinaux", explique la spécialiste. Elle ajoute "Les pommes fraîchement récoltées et gérées de manière biologique hébergent une communauté bactérienne nettement plus diversifiée, plus homogène et distincte, par rapport aux fruits issus de l'agriculture conventionnelle".

De plus, les pommes provenant de culture traditionnelle contenaient des bactéries pouvant affecter la santé.

La scientifique explique "L'Escherichia-Shigella – un groupe de bactéries comprenant des agents pathogènes (responsables entre autres de la dysenterie bacillaire et de la shigellose) – a été retrouvé dans les échantillons de pommes conventionnelles, mais pas dans les fruits biologiques. Concernant les Lactobacilles bénéfiques – reconnues probiotiques – l'inverse est vrai ".

Pomme : le goût est aussi meilleur avec le bio

En plus d'abriter des bactéries plus bénéfiques pour la santé, les fruits bio ont un meilleur goût. "Le methylobacterium, connu pour améliorer la biosynthèse des composés aromatiques de la fraise, était significativement plus abondant dans les pommes biologiques - en particulier dans la peau et la chair qui présentaient en général un microbiote plus varié que les graines, les tiges ou le calice" ajoute Gabriele Berg.

Birgit Wasserman, auteure principale de l'étude, conclut "Les profils microbiotiques et antioxydant des produits frais pourraient devenir un jour des informations nutritionnelles standard, affichées aux côtés des macronutriments, vitamines et minéraux pour guider les consommateurs". Elle précise toutefois qu'il serait nécessaire "de confirmer dans quelle mesure la diversité du microbiome alimentaire se traduit par une diversité microbienne intestinale et une amélioration de la santé.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Pomme, Microbiote, Bactéries