Pomme : un aliment médicament… plein de pesticides ?

© Istock

« Une pomme par jour éloigne le médecin ». Ce vieux diction a été vérifié par un grand nombre d’études scientifiques. Elles ont démontré les nombreux effets bénéfiques despommes qui agissent comme un médicament. Mais elles sont aussi pleines de ces poisons que sont les pesticides. Quelles pommes faut-il manger et comment ?

 

Publicité

Pomme : quelle est sa composition ?

La pomme est un fruit recouvert d’une peau plus ou moins tendre, d’une chair souvent assez croquante, légèrement sucrée ou parfois acidulée. Au centre se trouvent cinq alvéoles qui abritent chacune deux pépins : mais ça, on ne le mange pas, et c’est dommage !

Elle contient beaucoup d’eau (comme tous les fruits), un bon mélange de fibres (hémicellulose et pectines) concentrées surtout dans la peau et les pépins, pas mal de sels minéraux dont du potassium, du magnésium, un peu de folates (vitamine B9) et de vitamine C, des glucides où le fructose est majoritaire et beaucoup d’antioxydants : polyphénols et carotènes.

Publicité
Publicité

C’est la combinaison de tous ces nutriments qui donne ses propriétés médicamenteuses à la pomme.

Pomme, équilibre alimentaire et minceur

La pomme crue a un index glycémique assez bas. Autrement dit, elle ne fait pas grimper le taux de sucre de votre sang, ce qui est excellent pour votre équilibre alimentaire. Celui de la pomme cuite est un peu plus élevé mais il n’atteint pas des sommets (sauf si elle est sucrée).

La pomme favorise la minceur pour deux raisons :

  • La première est qu’elle est un excellent coupe-faim qui apporte peu de calories, pas du tout de gras, juste un peu de glucides et plein de bons nutriments. Le jour où vous avez été obligée d’escamoter votre petit déjeuner, emportez une pomme au bureau. En la grignotant dans la matinée, vous arriverez au déjeuner sans problème.

  • La seconde est qu’elle est rassasiante grâce à sa texture croquante (qui vous oblige à mâcher) alliée à sa richesse en fibres et surtout en eau. Des dés de pomme dans une salade pour commencer le repas et hop ! Vous mangerez moins ensuite car votre seuil de satiété se mettra en route.
Mots-clés : Pomme, Pesticide
Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 06 Février 2017 : 17h13
Mis à jour le Jeudi 09 Février 2017 : 15h58
Source :
  • Briggs ADM et al. A statin a day keeps the doctor away: comparative proverb assessment modelling study. BMJ 2013 ; 347 : f7267.
Daily Apple versus Dried Plum: Impact on Cardiovascular Disease Risk Factors in Postmenopausal Women, Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, août 2012. Doi : 10.1016/j.jand.2012.05.005
  • Misinterpretation of trial evidence on statin adverse effects may harm patients
Beatrice A Golomb http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/2047487314533085
  • Gut microbiota richness promotes its stability upon increased dietary fibre intake in healthy adults. Julien Tap, Jean-Pierre Furet, Martine Bensaada, Catherine Philippe, Hubert Roth, Sylvie Rabot, Omar Lakhdari, Vincent Lombard, Bernard Henrissat, Gérard Corthier, Eric Fontaine, Joël Doré et Marion Leclerc – Environmental Microbiology, en ligne le 3 septembre 2015. DOI: 10.1111/1462-2920.13006