Intoxications à la bactérie E. coli : rappel de moules contaminées

© Adobe Stock

Des moules commercialisées en France font l’objet d’un rappel de produits suite à la découverte d’une contamination aux bactéries Escherichia coli à risque de toxi-infection alimentaire.

PUB

Amateurs de moules marinière ou de moules au curry, prenez garde : un lot de ces mollusques fait l’objet d’un rappel de produit suite à la découverte d’une contamination à la bactérie Escherichia coli (ou E. coli)

Le rappel de produit, diffusé par la société Capitaine Houat et relayé par Intermarché, concerne les moules conditionnées en barquettes de 1,4 kg et 2,8 kg. Aucune marque n’est inscrite sur ces barquettes mais les conditionnements de 1,4 kg portent l’appellation "Moules d’Espagne". Leurs dates limites de consommation sont situées au 26 et 27 janvier 2019, le lot porte le numéro T7562 (date de conditionnement 21/01 et 22/01) et l’estampille sanitaire FR 34.039.506 CE.

PUB
PUB

Diarrhées, sang dans les selles, fièvre… consultez sans tarder

La société Capitaine Houat et Intermarché demandent aux clients de ne pas consommer ces produits et de les rapporter au magasin.

Si vous avez consommé ces moules, soyez attentifs au moindre symptôme digestif et, le cas échéant, n’hésitez pas à consulter un médecin en lui signalant votre consommation et la nature du germe contaminant. En effet, certaines souches de la bactérie Escherichia coli peuvent entraîner des toxi-infections alimentaires  qui se manifestent par des gastro-entérites marquées par des diarrhées avec éventuellement présence de sang dans les selles, des douleurs abdominales et de la fièvre.

Un risque d’atteinte des reins et de complications neurologiques

En cas de contamination bactérienne, l’inquiétude porte notamment sur la souche d’E. coli appelée E. coli O157:H7. Il s’agit d’une souche d’E.coli entérohémorragique (ECEH), c’est-à-dire susceptible de provoquer des hémorragies dans le système digestif.E. coli O157:H7 fabrique des toxines, appelées Shiga-toxines. Ces dernières possèdent la particularité de "[détruire] la paroi des vaisseaux sanguins et [de causer] des problèmes de coagulation ainsi que d’hypertension artérielle" rappelle l’Institut Pasteur sur son site internet. Et, "chez 10% des personnes infectées, la dissémination des Shiga-toxines provoque un syndrome hémolytique et urémique (SHU), mortel dans 3 à 5% des cas" ajoute l’Institut. Après la survenue de diarrhées et de vomissement, ce syndrome se manifeste par une atteinte des reins, une chute du nombre de globules rouges et de plaquettes et, dans un quart des cas, par des complications neurologiques pouvant aboutir à un coma.

Publié le 01 Février 2019
Auteur(s) : Laurène Levy, journaliste santé
Source : Rappel de produits – Intermarché 31 janvier 2019 
Fiche maladie : Escherichia coli entérohémorragiques (ECEH). Institut Pasteur, juillet 2018 

PUB
PUB

Contenus sponsorisés