Sang dans les selles : quelles causes possibles ?

La présence de sang dans les selles doit vous amener à consulter. Si la cause est souvent bénigne (hémorroïdes, constipation), il peut aussi s’agir du signe d’une maladie, parfois grave. Et attention, la quantité de sang présent dans les selles n’est pas forcément un signe de gravité (cancer colorectal).
© Istock

Quelles sont les affections pouvant entraîner du sang dans les selles ?

Les hémorroïdes

Elles correspondent à des dilatations des veines situées dans la région anale, susceptibles de saigner en plus d’être douloureuses.

Les hémorroïdes représentent l’une des causes les plus fréquentes de présence de sang dans les selles. Si elles sont bénignes, le médecin pourra cependant vous rassurer et instaurer un traitement.

La constipation

Autre cause très fréquente et bénigne de saignement anal, la constipation entraîne des fissures anales, sortes de déchirures de la muqueuse qui saignent.

La rectite

Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse rectale pouvant entraîner l’apparition de sang dans les selles, dont les origines sont diverses : infectieuses, parasitaires, abus de suppositoires, radiothérapie…

Les maladies inflammatoires de l'intestin

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse se manifestent par la présence de sang dans les selles.

Ces maladies inflammatoires de l’intestin, qui s'accompagnent souvent de diarrhées et de douleurs abdominales, nécessitent un traitement à long terme et un suivi médical.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Institut des Maladies de l'Appareil Digestif du CHU de Nantes (IMAD), Manuel Merck, Éditions Larousse.
La rédaction vous recommande sur Amazon :