Les féculents: bons pour mon régime, ou pas ?

© Istock

La place des féculents dans une alimentation fait partie des choses les plus débattues. Qu'en est-il aujourd'hui ?

On remet l'église au milieu du village…

Publicité

Féculents : une définition

Le terme féculents n'est pas très scientifique. On désigne par ce mot des aliments qui sont principalement composés de glucides, mais qui ne sont pas non plus "sucrés" au sens traditionnel. On parle aussi de glucides complexes, par oppositions aux glucides simples qui, eux, apportent le goût sucré.

Les féculents occupent une grande place dans notre alimentation :

Publicité
Publicité
  • Céréales (ou produits dérivés, comme les farines ou les semoules).
  • Légumineuses (haricots, secs, pois chiches, lentilles, etc.).
  • Tubercules (pommes de terre, patates douces).

Le seul problème, c'est qu'ils ont acquis ces dernières années une mauvaise réputation. De nombreux régimes consistent en effet à éliminer sans pitié tout ce qui ressemble à un féculent, pour leur préférer des aliments riches en protéines.

Alors, peut-on, doit-on, manger des féculents ?

Pourquoi les féculents sont-ils parfois déconseillés dans le cadre des régimes ?

Les féculents nous apportent beaucoup de calories – enfin, tout dépend à quoi on les compare. A poids égal, ils se trouvent entre la viande et les légumes.

Mais compter les calories pures ne sert pas à grand chose. Si les féculents ont la réputation de "faire grossir", c'est essentiellement pour trois raisons:

  • Ils sont de la famille des sucres, or nous consommons trop de sucre.
  • Nous mangeons volontiers des féculents raffinés (pain blanc, riz lavé, etc.).
  • Les féculents sont souvent consommés avec des produits gras ou sucrés: tartine de confiture, pâtes au fromage, etc.
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 04 Mars 2013 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 14 Mars 2013 : 10h04