Obésité : des causes multiples

© Istock

L’obésité se définit par un indice de masse corporelle supérieur ou égal à 30 (divisez le poids deux fois par la taille : ex 60 kg/1,60/1,60) et se caractérise par un excès de masse adipeuse répartie de façon généralisée.

Même s’il existe une cause centrale, l’obésité est multifactorielle (plusieurs causes possibles).

Publicité

Une épidémie nommée obésité...

Au cours des quinze dernières années, le nombre d’obèses a quasiment doublé dans notre pays. Mais pour la première fois en 2011, l’épidémie s’est infléchie en France.

On compte malgré tout 15 millions de personnes en surpoids, dont 7 millions d’adultes obèses, soit 15% de la population !

A noter que l'obésité n'est pas qu'un problème d'adulte : en cas d’obésité infantile, le risque d’obésité à l’âge adulte est de 80 %...

D’où l’intérêt d’agir dès l’enfance.

Obésité : quelles conséquences ?

L'obésité est à prendre très au sérieux.

Publicité
Publicité

Elle est responsable de graves problèmes de santé dont les principaux sont le diabète, l’hypertension, l’excès de cholestérol, les atteintes cardiovasculaires, le syndrome d’apnées du sommeil, l’arthrose, certains cancers, etc., sans oublier un fort retentissement psychologique et social.

Comprendre les causes de l'obésité aide à la prévenir. Alors quelles sont-elles ?

Principale cause de l'obésité : un déséquilibre énergétique (alimentation trop riche + sédentarité)

La principale cause du surpoids et de l’obésité est « un déséquilibre entre une alimentation trop riche et une dépense physique insuffisante » explique l’Organisation mondiale pour la santé (OMS).

Autrement dit, l’épidémie d’obésité à laquelle on assiste actuellement résulte de la conjonction de deux facteurs :

  • Des changements dans notre mode d’alimentation (plus riche en sucre et en graisses).
  • Une nette diminution de notre activité physique quotidienne.

Nous mangeons des aliments de plus en plus caloriques tandis que nous dépensons de moins en moins d’énergie.

Résultat, notre bilan énergétique est positif de manière prolongée, expliquant un nombre croissant de personnes obèses, et de plus en plus jeunes…

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 07 Janvier 2013 : 00h00
Mis à jour le Lundi 14 Janvier 2013 : 17h10
Source : www.ameli-sante.fr. 6e édition de l’étude ObEpi-Roche. www.hopital.fr. http://www.inserm.fr/thematiques/circulation-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/obesite. « Obésité de l'enfant et de l'adolescent », Frelut. M.-L., EM consulte (Elsevier Masson SAS, Paris), Pédiatrie, 4-002-L-30 (2009).