En hiver, misez sur les probiotiques !

© Adobe Stock

Depuis plusieurs années, les probiotiques ont le vent en poupe.

Mais peuvent-ils réellement prévenir les gastro-entérites et autres infections hivernales ?

Et si oui, comment ?

Publicité

Les probiotiques parmi 100.000 milliards de bactéries

Notre intestin contient en moyenne 100.000 milliards de bactéries, réparties en plus de 400 espèces différentes !

Cette impressionnante flore microbienne joue un rôle central non seulement dans notre système digestif mais aussi dans le fonctionnement de notre système immunitaire.

L’intestin contient en effet quelque 70% de nos anticorps.

Or, la flore intestinale peut être mise à mal par de multiples facteurs : infections, stress, maladie chronique ou encore prise d’antibiotiques. Il devient alors difficile pour l’organisme de se défendre.

Publicité
Publicité

Les probiotiques : favoriser les bonnes bactéries

Pour renforcer la flore intestinale, il peut être utile de faire appel aux probiotiques afin d'augmenter notre quota de bonnes bactéries.

Selon l’OMS, les probiotiques peuvent être définis comme des « micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ».

Les probiotiques – bactéries ou levures – permettent ainsi de modifier la flore intestinale afin de favoriser la présence des bonnes bactéries au détriment des mauvaises. L’équilibre à long terme de la flore est donc assuré, ce qui la rend plus résistante aux agressions.

 
Publié le Lundi 14 Janvier 2013 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 06 Septembre 2017 : 18h18
Source : "Recommandation pratique - Probiotiques et prébiotiques", Organisation mondiale de Gastroentérologie (WGO), mai 2008.