Endométriose : Laetitia Milot en larmes "la maladie reprend le dessus"

Publié le 22 Juillet 2019 à 12h01 par Sophie Raffin, journaliste santé
Lors d'une interview accordée à 50 Min Inside, Laetitia Milot s'est confiée sur sa carrière, sa fille, ses romans ainsi que son combat contre l’endométriose. En évoquant sa maladie gynécologique, l'actrice n'a pu retenir ses larmes.
© abacapress

Laetitia Milot a été une des premières célébrités françaises a révélé publiquement qu'elle souffrait d'endométriose. Marraine de l'association EndoFrance, elle a mené un long combat contre ce syndrome gynécologique complexe et l'infertilité qui en découle. Lors d'un portrait diffusé dans 50 Minutes Inside le 20 juillet 2019, l'ancienne actrice de "Plus Belle la vie" est revenue sur ses difficultés face à cette maladie qui touche une femme sur 10.

Après un parcours médical éreintant, elle est devenue la maman d'une petite Liyana, le 14 mai 2018. Elle raconte avec émotion "Elle vient d'un combat de plus de dix ans et on a eu un soutien inébranlable de la part du public, notamment des messages qu'on recevait, qui nous donnaient de la force". La jeune maman ajoute "A travers Lyana, j'aimerais donner cet espoir à toutes ces femmes, tous ces couples, qui ont du mal à avoir un enfant et leur dire que tout est possible".

Son combat contre l'endométriose se poursuit

Elle avait déjà dévoilé sans fard son combat pour la maternité en 2018 dans un documentaire intitulé "Devenir maman : notre combat contre l'endométriose". Une équipe avait suivi l'ensemble de son parcours médical pour tomber enceinte pendant près d'un an. Elle confie émue aux larmes "Je me suis mise à nue et c'est important pour faire avancer cette maladie".

Elle précise "Ça continue. Le combat continue pour moi et pour toutes les autres, la maladie reprend le dessus. Une grossesse ne guérit pas. On ne guérit pas de l'endométriose". Et elle compte continuer à parler publiquement de ce syndrome gynécologique au nom de toutes les femmes qui en souffrent "Certaines ne peuvent pas bouger de chez elles à cause de cette maladie de merde !", rappelle-t-elle avec émotion lors de sa rencontre avec l'animateur Nikos Aliagas.

Qu'est-ce que l'endométriose ?

L’endométriose est un syndrome gynécologique complexe qui touche une femme sur 10. La maladie se caractérise par un processus inflammatoire chronique dû à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. Ces tissus réagissent comme l'endomètre (la membrane qui tapisse l'utérus) et entraînent de fortes douleurs au moment des règles. Ils peuvent s'installer au niveau de plusieurs organes : les ovaires, les muscles utérins, le pelvis, ou même la vessie et le système digestif. Leur présence provoque des lésions, des adhérences ou des kystes.

Endométriose : les symptômes

Outre les très vives douleurs pendant les règles et les difficultés à tomber enceinte, les femmes atteintes d'endométriose peuvent aussi souffrir pendant :

  • les rapports intimes ;
  • la miction ;
  • la défécation.

Elles peuvent aussi ressentir des douleurs pelviennes et lombaires.

Le diagnostic de la maladie peut être long. Actuellement, la patiente obtient un nom pour le mal chronique qui la ronge entre 7 et 10 ans après les premiers symptômes.

Endométriose : le traitement

Comme l'indiquait Laetitia Milot lors de son interview pour TF1, on ne guérit pas l'endométriose. À l'état actuel des avancées médicales, le corps médical peut uniquement aider les femmes à avoir moins mal. Le seul traitement recommandé actuellement est de prendre la pilule sans interruption afin de supprimer les règles et ainsi la majorité des douleurs.

Dans certains cas, il est possible de retirer les lésions chirurgicalement, mais cela dépend de leur emplacement. Toutefois, cette solution est proposée avec prudence car elle peut réduire la fertilité.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : 50 minutes insides du 20 juillet 2019, TF1
La rédaction vous recommande sur Amazon :