Grossesse et endométriose : quel suivi médical ?

© Istock
L'endométriose est une maladie gynécologique fréquente et qui peut compromettre le désir de grossesse. Lorsque la grossesse est possible, elle nécessite une surveillance particulière pour éviter les fausses couches ou les accouchements prématurés.
PUB

Quel est le lien entre grossesse à risque et endométriose ?

Les femmes souffrant d'endométriose rencontrent de grandes difficultés à tomber enceintes en raison de l'inflammation chronique de l'endomètre, rendant l'implantation de l'embryon aléatoire. Lorsqu'une grossesse est enfin là, le risque de complications n'est malheureusement pas écarté. Les principaux dangers sont la présence d'un placenta praevia (placenta placé dans la partie inférieure de l'utérus, vers le col), le risque d'avoir un bébé de faible poids ou d'accoucher par césarienne.

PUB
PUB

Quel suivi médical pratiquer face à une endométriose et un désir de grossesse ?

Le suivi des femmes enceintes atteintes d'endométriose doit être rapproché et régulier. Les échographies doivent être plus nombreuses que pour une grossesse normale. En présence d'un placenta praevia, il est souvent nécessaire de faire allonger la femme jusqu'à la fin de la grossesse. Le risque de fausse couche est beaucoup plus élevé chez les femmes atteintes d'endométriose. L'estimation du poids du bébé doit aussi être régulière dès le deuxième trimestre. Enfin, il est souvent incontournable de programmer une césarienne, compte tenu de la fragilité de l'utérus et de l'éventuelle présence d'un placenta praevia.

Publié par La Rédaction E-Santé le Samedi 08 Septembre 2018 : 10h30
La rédaction vous recommande sur Amazon :