Endométriose profonde : comment la reconnaître ?

Publié le 26 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
L'endométriose est un problème de santé sexuelle de plus en plus fréquent. Les femmes qui en sont atteintes souffrent non seulement de douleurs intenses, mais aussi de difficultés à tomber enceinte. La reconnaître et la traiter est primordial.
PUB
© Istock

Quels sont les symptômes de l'endométriose profonde ?

L'endométriose correspond à la présence anarchique de cellules endométriales sur des organes autres que l'utérus. Ces cellules migreraient lors d'un flux rétrograde de l'utérus vers les trompes lors des menstruations. Les cellules endométriales peuvent aller se placer sur les trompes, sur les ovaires, sur l'intestin, le rectum ou sur d'autres organes. Ces cellules sont soumises aux variations hormonales du cycle menstruel et deviennent inflammatoires et hémorragiques au moment des règles. C'est pourquoi l'endométriose provoque des douleurs intenses au niveau des organes touchés. Un épanchement abdominal peut avoir lieu dans le cul-de-sac de Douglas et provoquer d'importantes douleurs périnéales. Les règles des femmes atteintes d'endométriose sont hyperalgiques et bien souvent hémorragiques. Une grande fatigue et une atteinte psychologique peuvent accompagner les symptômes propres à l'endométriose, compte tenu de sa chronicité et de ses conséquences.

PUB

Quels sont les risques de l'endométriose ?

Le principal risque de l'endométriose est l'infertilité. En effet, lorsque les cellules endométriales se placent sur les trompes et les ovaires, elles provoquent une inflammation qui va empêcher la fécondation. Les douleurs liées à l'endométriose sont parfois tellement intenses, qu'il est nécessaire d'avoir recours à la chirurgie, ce qui expose encore plus au risque d'infertilité. Cependant, il peut arriver que des femmes porteuses d'endométriose tombent enceintes spontanément. Cela arrive surtout dans le cas où l'atteinte est légère ou modérée.

PUB

Comment traiter une endométriose profonde ?

Pour soulager les douleurs de l'endométriose, on peut proposer des anti-inflammatoires pendant la période de règles. Mais ceux-ci sont bien souvent insuffisants. Un traitement hormonal permettant l'absence de règles peut éviter d'avoir des symptômes trop marqués. On peut utiliser la pilule contraceptive en continu ou utiliser des traitements hormonaux non contraceptifs. Le stérilet hormonal représente une bonne alternative puisqu'il évite les règles. Enfin, lorsque les symptômes sont trop importants, une chirurgie peut être indiquée. Chez la femme désirant une grossesse, cette chirurgie doit être la plus conservatrice possible. Lorsque la femme ne désire pas ou plus de grossesse, ou que les douleurs sont trop invalidantes, une hystérectomie est proposée. Malheureusement, cette technique n'assure pas une guérison dans tous les cas, car les cellules endométriales peuvent se développer seules sur d'autres organes. Les signes de l'endométriose disparaissent à la ménopause. Une prise en charge psychologique peut être nécessaire autant pour gérer l'intensité des douleurs que pour accepter les difficultés à tomber enceinte.

La rédaction vous recommande sur Amazon :