Alors les yaourts : bons ou pas pour la santé ?
Sommaire

Alors, devons-nous tous nous mettre au yaourt ?

Attention cependant, ces vertus ne valent pas pour tous les yaourts. En effet, on voit aujourd’hui se multiplier des desserts qui ressemblent au yaourt, ou contiennent du yaourt, mais sont en fait beaucoup plus riches que ce que l’on désigne par ce nom…

Pour que ce produit laitier ne soit pas un faux ami, lisez les étiquettes avec attention. Chercher le produit le moins calorique n’est pas forcément la solution – mieux vaut se faire plaisir en avalant quelques calories que faire de votre goûter une corvée. Mais d’un autre côté, consommer un dessert gras et sucré en se donnant bonne conscience parce que le mot yaourt est imprimé sur le pot n’est pas non plus une bonne alternative !

Savez-vous ce qu'est un vrai yaourt ?

Il faut différencier le vrai yaourt et les "spécialités laitières". Le vrai yaourt est fabriqué à base de lait fermenté avec les deux ferments bien spécifiques : le Lactobacillus bulgaricus et le Streptococcus thermophilus. Autrement dit, les laits fermentés avec d'autres types de bactéries (bifidus par exemple), ne peuvent pas s'appeler yaourts. Ils ont cependant les mêmes vertus diététiques, à savoir une richesse en probiotiques et en calcium, très peu de sucre et pas plus de 4% de lipides même s'ils sont à base de lait entier. Ce qu'il faut éviter, c'est les spécialités laitières qui, sous des airs de yaourt, voire avec le même nom, sont en fait bourrées de sucres et de graisses.

Apprenez à bien regarder les compositions pour savoir ce que vous achetez !

Lire aussi : le yaourt, c'est bon pour la digestion !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Yaourt, Alimentation, Sante
Source : (1) N Engl J Med. 2011 June 23; 364(25): 2392–2404. doi:  10.1056/NEJMoa1014296, (2) Am J Clin Nutr October 2008 vol. 88 no. 4 1083-1087 , (3) Am J Clin Nutr August 2012 vol. 96 no. 2 382-390