Allergie aux protéines de lait de vache : comment la repérer ?

Diarrhées, grande pâleur, vomissements, eczéma, urticaire, pleurs fréquents, arrêt de la croissance, anorexie… sont autant de symptômes non spécifiques qui peuvent évoquer une allergie aux protéines de lait de vache.
PUB

Allergie aux protéines de lait de vache, des symptômes variés et non spécifiques

Entre 3 et 6 % des enfants de moins de deux ans seraient concernés par l'allergie aux protéines de lait de vache. Dans la moitié des cas environ, il existe une composante familiale, c'est-à-dire qu'un des parents est allergique.

PUB
PUB

Des symptômes variés et non spécifiques, immédiats ou retardés

Autrement dit, les signes de l'allergie aux protéines de lait de vache peuvent se retrouver dans de nombreuses autres maladies. Par ailleurs, les manifestations de cette allergie alimentaire peuvent être immédiates ou retardées, soit apparaître 48 à 72 heures après l'ingestion du lait.

A noter que les protéines de lait de vache à l'origine de l'allergie peuvent provenir du lait 1er âge donné au biberon, mais aussi du lait maternel lorsque la mère qui allaite son enfant consomme des laitages.

Les trois types de symptômes de l'allergie aux protéines de lait de vache

Signes cutanés :

Eczéma, urticaire, oedème, rougeur ou grande pâleur du visage.

Signes digestifs :

Régurgitations, nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhées, colites, constipation, perte de poids, anorexie...

Signes respiratoires (moins fréquents - 20 à 30% des cas) :

Rhinite persistante, toux sifflante, otites à répétition, asthme.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 17 Mars 2008 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 11 Octobre 2013 : 12h06
Source : Dossier de presse Nutricia intervention du Pr Christophe Dupont, chef de service de médecine néonatale au groupe hospitalier Cochin - Saint Vincent de Paul, Paris, 12 février 2008.