6 plats qui réduisent votre espérance de vie, selon une étude

Hot-dog, fromage, banane… des chercheurs de l’université du Michigan se sont demandés quel était l’impact précis de nos plats préférés sur notre santé. Ils ont ainsi dressé la liste des aliments qui réduisent l’espérance de vie, mais également du nombre de minutes de vie perdu en les mangeant.
6 plats qui reduisent votre esperance de vie, selon une etude

Certains aliments - bien que délicieux - sont loin d’être bons pour notre santé. Il est difficile de le nier. Toutefois, il n’est pas évident de savoir comment nos choix nutritionnels affectent au jour le jour notre santé et notre environnement. Une équipe scientifique de l’université du Michigan a épluché la composition des menus les plus courants pour pouvoir nous apporter une réponse précise. 6 plats particulièrement appréciés font perdre des minutes de vie à chaque bouchée. La liste dans notre diaporama. 

Comment certains aliments se répercutent sur l’espérance de vie ?

Pour connaître l’impact individuel de la nourriture sur notre espérance de vie, les scientifiques américains ont évalué près de 6000 aliments en fonction de 15 facteurs nutritionnels (taux de sel, graisse, quantité de fibres…) et de 18 indicateurs environnementaux (empreinte carbone, consommation d’eau ou la pollution de l’air). Ainsi certains aliments sains "nutritionnellement parlant" voient leur score diminuer, car leur production est très polluante et affecte négativement la santé.

Si certains plats se montrent particulièrement problématiques, ces travaux d’analyse révèlent que d'autres sont au contraire bénéfiques… et font même gagner des minutes de vie. 

Par exemple, une portion de noix permet de vivre 26 minutes de plus, selon leur calcul. Le sandwich beurre de cacahuètes/confiture - grand classique des foyers américains - fait gagner 33 minutes de plus. Le saumon cuit et la banane allongent tous les deux l’espérance de vie de 13,5 minutes. Les amateurs de légumes peuvent se tourner vers les tomates (3,8 min par gramme) et les avocats (2,8 minutes par gramme).

Katerina Stylianou, l'auteur principal de l'étude, a expliqué : "les études précédentes ont souvent réduit leurs résultats à une discussion sur les aliments d'origine végétale par rapport aux aliments d'origine animale. Bien que nous constations que les aliments à base de plantes fonctionnent généralement mieux, il existe des variations considérables".

"L'indice nutritionnel pour la santé (mis au point par l'équipe NDRL) prend en compte tous les aspects du cycle de vie d'un produit, y compris la façon dont il est produit, récolté, transformé, consommé et éliminé, ainsi que la valeur calorique et nutritionnellement bénéfique ou néfaste d'un aliment", ajoute son collègue Prof Olivier Jolliet

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://theconversation.com/individual-dietary-choices-can-add-or-take-away-minutes-hours-and-years-of-life-166022