Quels sont les symptômes d'alerte de l'endométriose ?

Quels sont les symptômes d'alerte de l'endométriose ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Avril 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 06 Octobre 2016 : 15h51

L'endométriose toucherait une femme sur dix entre 20 et 40 ans. Elle est due à un reflux de sang menstruel hors de l'utérus, dans le ventre par les trompes, avec pour conséquence la formation de nodules inflammatoires extrêmement douloureux. Le point sur cette maladie avec le Dr Renaud de Tayrac, chirurgien gynécologue au CHU de Nîmes.

Quels sont les traitements de l'endométriose ?

Il n'y a aucun traitement spécifique permettant la guérison de l'endométriose.

En revanche, on dispose de traitements symptomatiques pour prendre en charge les douleurs de l'endométriose : antalgiques et anti-inflammatoires.

Il existe également des traitements hormonaux qui vont entraîner une suppression des règles et donc des douleurs en rapport avec les règles : de type pilule à prendre en continu ou des traitements hormonaux plus puissants. Ces derniers sont administrés par injections mensuelles ou trimestrielles. Ils bloquent complètement l'ovaire et provoquent donc une ménopause artificielle provisoire, ce qui fait disparaître l'inflammation de l'endométriose et permet une réduction de la taille des nodules.

Quant au traitement chirurgical de l'endométriose, il permet d'enlever les nodules inflammatoires. L'intervention se fait le plus souvent par cœlioscopie, c'est-à-dire que l'on insère une petite caméra dans le ventre et que l'on opère à l'aide d'instruments miniaturisés.

Le problème de l'endométriose est que c'est une affection chronique qui risque de récidiver. C'est pourquoi, à l'issue du traitement chirurgical, un traitement médicamenteux de type pilule est prescrit en complément.

Quelles sont les conséquences de l'endométriose ?

L'endométriose entraîne des douleurs chroniques, puis la stérilité. La caractéristique des nodules est qu'ils se mettent à saigner au même moment que les règles et que ces saignements se font à l'intérieur du ventre.

Le sang entraîne des accolements des organes entre eux (trompes, ovaires, utérus, vessie, intestins),ce qui provoque une infertilité au bout de plusieurs années d'évolution.

D'où l'intérêt de connaître cette maladie, de la dépister par des examens complémentaires appropriés et de la prendre en charge dès le diagnostic.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Avril 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 06 Octobre 2016 : 15h51
A lire aussi
Reconnaître l'endométriosePublié le 06/04/2010 - 00h00

Le diagnostic se fait souvent cinq ans après le début de la maladie. L'endométriose reste souvent ignorée ou sous-estimée. Pourtant une prise une charge médicale et chirurgicale peut venir à bout des douleurs et mettre l'endométriose en veilleuse...

Le vrai et faux sur l’endométriose en 10 pointsPublié le 10/03/2016 - 09h10

Grâce à l’acharnement d’une gynécologue française, le Dr Chrysoula Zacharopoulou, l’endométriose sort de l’ombre. La campagne 2016 a pour slogan « Les règles, c’est naturel, pas la douleur ». Le point d’orgue médiatique aura lieu le 19 mars 2016 avec la 3e Endomarche, marche...

Plus d'articles