Le sel, un véritable danger pour notre santé !

Un impératif : réduire les apports sodés dans l'alimentation

Les consommateurs connaissent généralement les risques liés à l'excès de sel, mais ce qu'ils ignorent souvent, c'est que plus de 70% du sel consommé provient d’un groupe de 6 aliments :

  • Le pain et les biscottes.
  • La charcuterie.
  • Les soupes.
  • Les fromages.
  • Les plats cuisinés.
  • Les pizzas, quiches et pâtisseries salées.

Auxquels il faut ajouter (du fait de leur consommation élevée chez les enfants) :

  • Les viennoiseries.
  • Les céréales du petit-déjeuner.

Quelles solutions pour y arriver ?

  • Diminuer les teneurs en sel des aliments et donc inciter les industriels à s’engager dans une charte, voire modifier la réglementation.

     

    Il faut rappeler que le sel est intéressant comme conservateur, exhausteur de goût et qu’il a un pouvoir assoiffant (susceptible de faire grimper les consommations de boissons…).

     

  • Informer davantage les consommateurs via l’étiquetage de la teneur en sel des produits industriels.

     

     

  • Inciter les Français à limiter leur consommation d’aliments les plus salés et leurs ajouts de sel lors de la préparation et pendant les repas.

Sur la bonne voie

Ces trois champs d’action ont déjà plus ou moins été mis en place, avec pour premier résultat une diminution entre 1999 et 2007 de 5,2 % des apports moyens en sel dans la population générale et de 20 à 30% chez les très forts consommateurs (plus de 12 g / jour).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :