Se maquiller pendant la grossesse augmente les risques d'obésité de l’enfant

Lorsque les femmes enceintes utilisent du maquillage contenant du paraben, leurs enfants ont plus de risques de souffrir d’obésité en grandissant selon une recherche menée par le Berlin Institute of Health.
© Istock

Pendant la grossesse, les femmes enceintes doivent faire attention à ce qu’elles mangent afin d’assurer la bonne santé de leur bébé. Elles devraient également vérifier le maquillage et autres cosmétiques qu’elles mettent sur leur peau. Selon une étude réalisée Berlin Institute of Health, si elles utilisent des produits contenant du paraben, elles ont plus de risques d’avoir un enfant en surpoids.

Parabens et grossesse : des risques d’obésité doublés pour l’enfant

L’équipe scientifique a suivi 629 femmes enceintes entre 2006 et 2008, dont un quart d’entre elles utilisaient au moins un produit cosmétique contenant du paraben. Les chercheurs ont analysé leurs urines pour déterminer les niveaux de certains polluants comme le tabac ou les conservateurs

Les chercheurs ont ainsi découvert que les femmes ayant utilisé du maquillage ou des cosmétiques sans rinçage avaient un taux de paraben dans leurs urines trois fois supérieurs que celles qui privilégiaient les produits sans paraben. De plus, leurs enfants sont plus susceptibles de souffrir de surpoids au cours de leurs 8 premières années de vie. Les risques sont plus de deux fois plus élevés entre 2 et 8 ans. Les spécialistes ajoutent que “cette tendance est plus forte chez les filles”. 

Ils précisent que ce facteur de risque n’a été observé qu’avec deux des cinq parabens étudiés appelés isobutylparaben et butylparaben.

Une perturbation des gènes en cause ?

Intrigué par cette découverte, la directrice de l’étude le professeur Irina Lehmann a réalisé une seconde expérience avec des souris pour déterminer les mécanismes en jeu. Son équipe a injecté du butylparaben sous la peau de femelles enceintes afin qu’elles aient un taux de paraben dans les urines comparable à l’exposition des participantes de la précédente recherche. Les chercheurs ont ensuite étudié les petits nés de ces grossesses. Une nouvelle fois, ils ont observé que la progéniture dont la mère avait été exposée au paraben pendant la gestion était plus grosse que les autres. Les petits avaient entre 20% et 45% de graisses en plus par rapport aux autres. Cet effet était surtout visible chez les femelles. 

Se demandant si le paraben pouvait agir directement sur les cellules graisseuses, les scientifiques ont mis des cellules graisseuses humaines et de souris en contact avec du paraben. Ils n’ont observé aucun effet sur leur croissance. Il semblerait ainsi que le conservateur affecte directement l’appétit

Selon les chercheurs, le paraben perturberait un gène qui régule la faim. Cela réduit l'activité des récepteurs de la leptine (ou "hormone de la satiété"), présents dans la région de l'hypothalamus. Ainsi, les petits touchés n’ayant pas la sensation d’être “repus”, mangeraient plus et prendraient par conséquence du poids.

Ils ajoutent dans leur article “Avec notre expérience sur la souris, nous avons démontré que le développement fœtal semble être une fenêtre temporelle sensible à l'exposition au butylparaben en ce qui concerne la régulation du poids corporel".


Une généralisation souris/homme pas si simple

Après la présentation de ces résultats, certains chercheurs qui n’étaient pas impliqués dans la recherche, ont émis quelques doutes sur l'étude. Ils ont rappelé que les souris avaient une physiologie différente des hommes. Pour eux, il est ainsi difficile de généraliser les mécanismes de l'effet du paraben chez l’homme.

Le Dr Amy Heffernan du Florey Institute de Melbourne estime pour sa part que le lien entre les parabens et la prise de poids chez les enfants est “faible”. Elle explique “L'exposition au paraben varie tout au long de la journée et d'un jour à l'autre. Un seul échantillon d'urine n'est pas une mesure fiable de l'exposition aux parabens”. Elle précise “Le régime alimentaire et l'exercice physique sont beaucoup plus importants que l'exposition aux parabens pour une gestion saine du poids”.

Méfiance avec le paraben

Le paraben est un conservateur présent dans de très nombreux produits du quotidien : les cosmétiques, mais également des aliments, des boissons ou encore des produits pharmaceutiques. Pointée du doigt par plusieurs études, la substance est soupçonnée de perturber la fertilité ou encore de jouer un rôle dans le développement de tumeurs du sein

Alex Polyakov, gynécologue obstétricien au Royal Women's Hospital de Melbourne, prévient après la lecture de cette étude allemande “Pour le moment, il serait souhaitable que les femmes enceintes évitent les produits cosmétiques contenant du paraben. L'évitement complet n'est pas possible, car son utilisation est répandue, mais éliminer les expositions non-essentielles semble être un objectif prudent et facilement réalisable”.

Structure moléculaire général d'un paraben

Structure moléculaire général d'un parabenImage du domaine public - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Paraben.PNG

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Maternal paraben exposure triggers childhood overweight development, Nature Communications, 11 février 2020