Légumes et féculents : les piliers de la minceur ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 12 Novembre 2012 : 12h17

Eh oui ! Les légumes et les féculents sont de fidèles fournisseurs de fibres, efficaces régulatrices de l'appétit.

Mais ce n'est pas là l'unique vertu amincissante de ces aliments.

Décryptage et mode d'emploi.

© Adobe Stock
PUB

Légumes coupe-faim

De quoi sont composés les légumes ?

Avant tout de beaucoup d'eau : de 75 à 95 % et même parfois plus. Le record est battu par le concombre qui en contient 96 % suivi de près par la courgette (94,5 %), la laitue, la tomate, le radis, l'endive (94 %).

Petit pois et pomme de terre en sont les plus pauvres, si l'on peut dire, puisqu'ils renferment respectivement 74 et 77 % d'eau.

L'eau n'apportant pas de calories, les légumes en sont logiquement pauvres. Ils le sont d'autant plus qu'ils ne contiennent pas de lipides et très peu de glucides.

Les fibres, dont ils sont bien fournis et qui, comme l'eau n'apportent pas non plus de calories, sont de la cellulose et de l'hémicellulose. Dans l'estomac puis dans la suite du tube digestif, ces fibres se gonflent d'eau et forment un ballast, un lest qui occupe du volume.

 

Lorsque vous démarrez un repas par une salade ou une soupe de légumes(bien épaisse, pas un potage clair), une bonne partie de votre estomac est occupée.

 

Du coup, votre appétit s'en trouve sensiblement diminué et votre satiété commence gentiment à s'installer.

PUB
PUB

Féculents rassasiants

De quoi sont composés les féculents ?

Avant tout, de glucides complexes, qui mettent un certain temps avant de se débobiner pour donner cet indispensable glucose qui vous fournit votre énergie. C'est pourquoi il est nécessaire qu'ils vous apportent la moitié de vos calories quotidiennes, vous mettant ainsi à l'abri des coups de pompe dus à une légère hypoglycémie (pas assez de glucose dans votre sang) et des inévitables fringales qui y sont associées, incitant à grignoter en dehors des repas. Ce qui est une des grandes causes de la prise de poids.

Tout comme les légumes, les féculents (pain, pâtes, riz, maïs, quinoa, pomme de terre, légumes secs) ne contiennent pas de lipides, mais un peu de protéines. Leur apport calorique reste donc modeste.

Les fibres y sont très présentes. Elles agissent exactement comme celles des légumes.

 

Cette combinaison glucides / fibres donne ainsi aux féculents un bon pouvoir rassasiant et anti-fringales.

La meilleure combinaison glucides / fibres se trouve bien sûr dans le pain complet, plus riche en fibres que le pain blanc.

C'est pourquoi quand vous mangez du painau petit déjeuner (plutôt qu'une bouillie de céréales industrielles), quand, aux autres repas, vous en consommez aussi suffisamment (et/ou des pâtes, du riz, des pommes de terre etc.), vous êtes dans la bonne voie de la minceur avec, en prime, un confort intestinal à nul autre pareil.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 12 Novembre 2012 : 12h17
PUB
PUB
A lire aussi
L'arrêt du tabac sans les kilosPublié le 20/08/2003 - 00h00

Arrêter de fumer ? Oui j'y pense depuis longtemps... mais combien de kilos supplémentaires vais-je devoir assumer ? Pour stopper la nicotine tout en limitant votre prise de poids, suivez quelques conseils d'hygiène de vie.

Plus d'articles