Il fait chaud : que manger, que boire, et comment mincir sans risques ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 23 Juillet 2012 : 00h00
Mis à jour par Aurélie Blaize, journaliste santé le Vendredi 22 Juin 2018 : 13h53

La chaleur oblige votre corps à dépenser plus de calories. Voilà un moyen quasi naturel de mincir, à condition de bien équilibrer votre alimentation et de ne pas boire n'importe quoi.

Décryptage.

© Adobe Stock
PUB

Quand on thermorégule...

Le corps humain doit toujours rester à une température aux alentours de 37°C quelle que soit la température extérieure, qu'il fasse -10°C ou + 30°C.

Pour cela, toute une batterie de phénomènes s'y déroule en permanence pour produire de la chaleur (c'est la thermogenèse) ou pour en perdre : c'est la thermolyse.

La production de chaleur interne vient de tout le boulot que font les cellules pour produire l'énergie dont nous avons besoin en oxydant glucides, lipides et protéines. Le moindre mouvement en produit, le système digestif aussi, surtout quand il travaille à fond : vous le ressentez inévitablement après un repas trop copieux, trop lourd.

Quant à la perte de chaleur interne, elle se fait essentiellement par l'évaporation de la sueur : cette eau qui sort par tous les pores de la peau se transforme en vapeur et ça rafraîchit.

 

Cet équilibre entre les deux s'appelle la thermorégulation : ça fait partie du métabolisme de base et ça consomme pas mal de calories.

 

Quand il fait très chaud, ce système passe à la vitesse supérieure, ce qui entraîne une dépense supplémentaire de calories. Si vous n'êtes pas un(e) accro de la clim, la chaleur vous oblige, que vous le vouliez ou non, à augmenter votre dépense énergétique : ce qui est un des moyens de perdre du poids.

À condition de ne pas manger n'importe comment !

PUB
PUB

L'huile : le piège des salades et des crudités

Lorsque le thermomètre grimpe, on a plus envie de salades et de légumes crus que de bœuf bourguignon ou de raclette. Ce qui est un réflexe bénéfique : les légumes sont très riches en eau et de celle-ci, on en a un grand besoin.

Mais qui dit salades ou crudités dit vinaigrette pour les assaisonner. Et la partie la plus importante de la vinaigrette, c'est l'huile. Or celle-ci, qu'elle soit d'olive, de colza, de noix, de tourneso,l etc., est toujours composée de lipides purs. Résultat : 90 calories en moyenne par cuillerée à soupe.

On ne verse pas l'huile inconsidérément dans le saladier, on met un bouchon doseur ou on la mesure avec une cuillère à dessert. Et on allonge la vinaigrette avec un jus de fruit nature (pas sucré !) : d'orange par exemple pour les carottes râpées ou toute autre crudité.

Pour varier, on fait des vinaigrettes avec du yaourt ou du fromage blanc : ils contiennent beaucoup moins de gras, donc de calories et en plus ils sont riches en eau. Le céleri rémoulade, ça se prépare très bien avec du fromage blanc et de la moutarde, c'est même beaucoup plus rafraîchissant ! Le concombre, ça se marie avec du yaourt et des fines herbes.

 

Ainsi allégées, ces salades apportent moins de lipides (qui se stockent sur les fesses et les cuisses), se digèrent plus facilement et du coup, fournissent moins de chaleur interne. C'est tout bénéfice !

 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 23 Juillet 2012 : 00h00
Mis à jour par Aurélie Blaize, journaliste santé le Vendredi 22 Juin 2018 : 13h53
PUB
PUB
A lire aussi
Alimentation : les tentations de l'étéPublié le 16/07/2007 - 00h00

La chaleur arrive et on modifie nos habitudes alimentaires. Faites-le en pensant à votre santé. Fruits et légumes à gogo, de l'eau et attention à la chaîne du froid. Quelques repères pour passer un été en beauté.

Sucre : combien, comment et quand ?Publié le 02/03/2012 - 10h48

Le sucre, une fois de plus, est mis au pilori nutritionnel, carrément classé comme drogue par certains scientifiques américains. Certes, cet aliment devient dangereux quand il est absorbé en excès mais est-ce une raison pour s'en priver totalement ? Comment gérer sa consommation de sucre ?

Plan antichaleur pour parent âgéPublié le 06/07/2009 - 00h00

Même si aucune canicule n'est annoncée, les personnes âgées seront particulièrement vulnérables lors des jours de grande chaleur. Quelques conseils peuvent les aider à supporter cette période estivale. Si vos parents sont âgés et que vous avez désigné quelqu'un pour veiller sur eux,...

Plus d'articles