Obésité : et si c'était une question de flore intestinale ?

On le sait, l'obésité est une maladie multifactorielle. L'une de ses causes possibles fait à l'heure actuelle l'objet de beaucoup de recherches : c'est la composition de notre flore intestinale.  
© Istock
Sommaire

Une flore intestinale qui encourage les obèses à manger plus ?

Une étude déterminante sur le sujet a été publiée en 2010 dans la revue Science (1). Elle portait sur des souris dont l'intestin avait été manipulé génétiquement et hébergeait en conséquence plus de bactéries que la normale.

Résultat : l es souris à la flore intestinale déséquilibrée pesaient plus lourd que les autres, et mangeaient 10% en plus si elles en avaient l'occasion. Cet effet s'accompagnait de signes classiques dusyndrome métabolique : hypertension, augmentation des lipides sanguins, de la glycémie, de la résistance à l'insuline.

Elles avaient aussi plus de marqueurs de l'inflammation, ce qui est, pour les auteurs, peut-être la clé du phénomène. Lorsque les cellules de l'organisme doivent réagir à une inflammation, elles sont en effet moins disponibles pour réguler le taux de sucre dans le sang. Or ce taux est important pour la régulation de l'appétit !

Quoi qu'il en soit, une flore intestinale déséquilibrée semble favoriser l'obésité et aussi tous les problèmes de santé qui l'accompagnent.

Comment rééquilibrer sa flore intestinale pour lutter contre le surpoids et l'obésité ?

L'étude en question est encore très préliminaire, et demande à être confirmée par d'autres travaux. Les médecins sont loin de pouvoir en tirer des leçons concrètes pour lutter contre l'obésité chez les humains.

Cependant, elle n'est pas le seul argument qui nous incite à favoriser une flore intestinale bien équilibrée. Les bactéries qui se trouvent dans notre intestin sont en effet importantes pour que notre transit soit harmonieux. Elles font aussi partie de notre ligne de défense contre les infections...

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : (1) Vijay-Kumar, M. et al., Science, avril 2010 DOI: 10.1126/science.1179721