Le stress pourrait aggraver les allergies

© Istock

Un chercheur de l'Université de l'Etat du Michigan l'affirme : le stress aggrave les allergies.

Publicité

Selon une étude réalisée par un chercheur de l'Université de l'Etat du Michigan (Etats-Unis),le stressenvoie des signaux à des cellules immunitaires appelés "mastocytes" qui pourraient aggraver nos allergies. Cette étude publiée dans le Journal of Leukocyte Biologys'appuie sur un recepteur dustress : le CRF1.

"Les mastocytes deviennent fortement activés en réponse aux situations stressantes que le corps peut éprouver", a déclaré Adam Moeser, professeur agrégé et spécialisé dans les maladies induites par le stress. "Lorsque cela se produit, CRF1 dit à ces cellules de libérer des substances chimiques qui peuvent conduire à des maladies inflammatoires et allergiques telles que le syndrome du côlon irritable, l'asthme, lesallergies alimentaires potentiellement mortelles et les maladies auto-immunes telles que le lupus."

Publicité
Publicité

Lorsqu'un individu souffre d'une allergie, une substance chimique appelée l'histamine envoie un signal au corps pour l'aider à éliminer l'allergène. Cependant si l'individu se retrouve particulièrement stressé, ce signal peut entrainer des symptômes plus graves. Cette aggravation peut aller de la difficulté à respirer au choc anaphylactique et dans les cas les plus graves conduire au décès.

"Lestressaffecte la connexion corps-esprit"

Pour réaliser cette étude, le professeur Moeser a utilisé deux groupes de souris. Un groupe avait des recepteurs CRF1 normaux et l'autre n'en avait pas. Le chercheur a comparé les réponses histaminiques des deux groupes de souris face à deux conditions de stress(psychologique et allergique) où le système immunitaire était surmené.
Les résultats démontrent que les souris ayant des récepteurs CRF1 normaux se retrouvaient avec des niveaux élevés d'histamine et des maladies alors que les souris sans CRF1 avaient moins de maladies et des taux d'histamine plus bas sans oublier qu'elles se retrouvaient également protégées contre les deux types de stress infligés par l'étude.

Les souris sans CRF1 qui subissaient un stressallergique avaient une réduction de 54% de la maladie alors que les souris exposées à un stress psychologique se retrouvaient avec une diminution de 63% de la maladie.

"Nous savons tous que le stress affecte la connexion corps-esprit et augmente le risque de nombreuses maladies, a commentéAdam Moeser. Cetravail est un pas en avant décisif dans la façon dont le stress nous rend malade et nous fournit une nouvelle voie cible pour des thérapies visant à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de maladies communes liées au stress."

Lutter contre le stress

Pour lutter au quotidien contre le stress, il y a des petites astuces efficaces. Par exemple pratiquer la visualisation (imaginer une scène paisaible qui vous calmera), écouter de la musique (appaisante), rire, éteindre l'ordinateur et le téléphone portable, pratiquer la respiration profonde, positiver, se promener 10 minutes à l'air libre, se faire plaisir, pratiquer des travaux manuels, développer son empathie.Grâce à ces astuces vous pourrez apprendre facilement à gérer votre stress. S'il persiste, consultez un spécialiste.

Mots-clés : Le stress, Allergie, Maladie
Publié par Manon Anger, journaliste santé le Jeudi 11 Janvier 2018 : 11h12
Source : Here's how stress may be making you sick. Adam Moeser, Sarina Gleason, Caleb Hoover. Michigan State Univeristy. 10 Janvier 2018.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés