Stress

© getty

Le stress exprime l'état réactionnel d'un organisme soumis à l'action d'un excitant ou d'une pression quelconque. Il est le plus souvent une réaction nerveuse ou psychologique à une émotion désagréable et intense.

Le stress peut parfois être utile, en mobilisant les énergies et les efforts de l'individu. Par exemple, le stress de passer un examen forcera l'élève à étudier davantage.

PUB

Stress : Comprendre

Que l'agent stressant soit d'origine physique, chimique, organique ou nerveuse, il peut entraîner des malaises somatiques multiples, comme des problèmes digestifs, des maux de tête, des douleurs lombaires, ou encore accentuer des symptômes physiques déjà existants.

Certaines personnes sont plus vulnérables au stress que d'autres.

Il existe différents types de stress :

Le stress lié à une crise psychologique

  • tristesse, insomnie, perte d'appétit ou boulimie ;
  • difficulté à penser de façon rationnelle ;
  • tendance à vouloir se retirer de la société ;
  • ne dure pas plus de trois mois.

Le stress dû à un trouble d'adaptation

  • perturbation des émotions, anxiété, dépression ;
  • perturbation du comportement, irritabilité au travail ou en famille ;
  • survient dans les trois mois qui suivent une circonstance stressante identifiée ;
  • peut durer plus de trois mois, si un facteur stressant se trouve continuellement présent ;
  • au-delà de six mois, il peut s'agir d'une dépression majeure, si les symptômes sont suffisamment marqués ;
  • après un an, il peut être question d'une dépression chronique, si les symptômes sont moins prononcés, mais qu'ils fluctuent selon les circonstances.

Le stress post-traumatique

  • crises de panique caractérisées par une anxiété intense, des palpitations, de la transpiration et des tremblements, parfois accompagnées d'une sensation d'étouffement ou d'étranglement et de nausées, lorsque la personne se trouve en présence de situations rappelant le traumatisme ;
  • peut se manifester par un état dépressif avec des troubles du sommeil, une perte d'appétit et de poids, un manque de concentration et un ralentissement psychomoteur ;
  • survient dans les semaines et les mois qui suivent un fort traumatisme ;
  • réaction d'évitement ou réaction vive de peur ou d'impuissance face à la situation stressante ;
  • réminiscence de l'événement traumatique sous forme de cauchemars, de souvenirs envahissants et de flash-back ;
  • entre 10 % et 15 % des individus développent un stress post-traumatique dans les semaines et les mois qui suivent un fort traumatisme.

Stress : Causes

Stress lié à une crise psychologique

  • étapes de vie difficiles à franchir (adolescence, ménopause) ;
  • bouleversements émotif ou psychologique, tels que la perte d'un emploi, une réorientation professionnelle, une instabilité dans la relation de couple ;
  • deuil ou perte d'un être cher à la suite d'une séparation ;
  • facteurs sociaux et familiaux qui influencent la vulnérabilité individuelle au stress.

Stress associé à un trouble d'adaptation

  • situation à laquelle une personne croit ne pas pouvoir s'adapter dans son milieu de travail ou dans le quotidien (par exemple : parents devant s'occuper d'un enfant atteint d'une maladie chronique) ;
  • facteurs sociaux négatifs (par exemple : subir un rejet pour des raisons d'orientation sexuelle ou religieuse).

Stress post-traumatique

  • agression ou choc considéré comme inhabituel (viol, attaque physique, accident d'automobile, menaces de mort, etc.).

Guide: 

Publié le 31 Mai 2001 | Mis à jour le 14 Octobre 2013
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H.
Voir + de sources
Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés