Quelles seront les allergies alimentaires de demain ?

Les allergies alimentaires augmentent et évoluent au fil du temps. Quels sont les aliments potentiellement « à risque » à surveiller dans les années à venir ? Le point sur ces allergies émergentes…

PUB

Allergies alimentaires : état des lieux

L’augmentation du nombre des allergies alimentaires depuis 30 ans est un phénomène incontestable et connu des spécialistes, qui s’intègre dans la progression des maladies allergiques d’un point de vue général. On assiste là, en quelque sorte, à un « retour de boomerang » lié au changement des modes de vie : plus d’hygiène, plus de pollution, plus de médicaments… mais aussi une alimentation de plus en plus diversifiée, et exotique, avec des produits venus du bout du monde, qui envahissent progressivement les rayons de nos magasins -et nos assiettes- et ont considérablement modifié nos habitudes alimentaires. Ce qui explique que l’on voie apparaître des allergies alimentaires inconnues il y a encore deux décennies, comme l’allergie aux noix de cajou (en progression, et désormais deuxième en fréquence des allergies graves chez l’enfant, juste après l’arachide), à la spiruline (une petite algue bleue), à la caroube…

PUB
PUB

Allergies alimentaires : à quoi s’attendre pour l’avenir ?

« Il semble évident que l’arrivée permanente de nouveaux alimentsva être suivie de nouvelles allergies alimentaires correspondantes », explique le Docteur Etienne Bidat, allergo-pneumologue à l’Hôpital Ambroise Paré (Boulogne) et créateur du site allergienet.com. « Le processus est connu, tout particulièrement, dans l’industrie agro-alimentaire. Ainsi, le lupin (utilisé sous forme de farine depuis une quinzaine d’années pour donner de la couleur et une texture agréable) a déclenché l’apparition d’allergies, tout comme le soja. Tous deux figurent d’ailleurs sur la liste des 14 allergènes à déclaration obligatoire (ADO) établie en juin 2009. Les industriels, assez réactifs dans ce genre de situation, les ont alors remplacés par de la farine de pois blonds qui possède les mêmes qualités… et nous voyons donc désormais apparaître des allergies aux pois ! »

Publié par Isabelle Delaleu, journaliste santé et nutrition le Vendredi 20 Mai 2016 : 11h15
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 17h58
Source : D'après des entretiens avec le Docteur Etienne Bidat, allergo-pneumologue à l’Hôpital Ambroise Paré (Boulogne) et créateur du site allergienet.com ; et avec le Docteur Jean-Marie Renaudin, allergologue et Président du réseau d’Allergo-Vigilance® (RAV)
La rédaction vous recommande sur Amazon :