Souffrez-vous d’allergie alimentaire, d’intolérance alimentaire, ou êtes-vous juste hypersensible ?

Allergies et intolérances alimentaires occupent la scène médiatique à cause de leur spectaculaire multiplication. Nombreuses sont les informations, souvent contradictoires. D’autant plus qu’aux allergies et aux intolérances, s’ajoutent maintenant les hypersensibilités. On fait le point. 

PUB

L’allergie alimentaire, c’est quoi ?

L’allergie alimentaire, c’est le refus brutal et obstiné de votre corps d’intégrer et de métaboliser une substance que vous aviez pourtant déjà avalée avant sans problème car, normalement, elle n’est pas dangereuse.

Un beau jour, votre organisme, à votre insu, décide que cette substance est dangereuse pour lui et il en fait un allergène. Il déclenche alors sa réaction de défense habituelle pour vous protéger en secrétant des masses d’anticorps alors qu’en fait vous n’en avez pas besoin.

Vous devenez alors allergique à cette substance devenue dangereuse et lorsque vous allez de nouveau l’avaler, les symptômes spectaculaires de l’allergie vont se déclencher. Car ces anticorps se sont fixés sur certains de vos globules blancs appelés mastocytes qui se trouvent dans votre peau et dans vos muqueuses. Et qui contiennent de l’histamine, un médiateur chimique.

PUB
PUB

C’est cette histamine qui va vous donner toutes les abominables manifestations de l’allergie : asthme, diarrhées, gratouilles et/ou urticaire, rhume, conjonctivite, gonflement des paupières, lèvres, langue, gorge (œdème de Quincke) et le pire, le choc anaphylactique qui peut être mortel s’il n’est pas immédiatement traité.

Autrement dit, l’allergiealimentaire ça peut être un truc vraiment abominable.

C’est pourquoi l’allergène doit être systématiquement éliminé de l’alimentation.

Quels sont les allergènes ?

Ils sont légion. Des acariens en passant par les pollens, les moisissures, des médicaments, les poils de chat, les venins d’insectes, le latex, certains métaux, certains additifs etc.

Et les aliments.

Une liste des 14 allergènes majeurs a été officiellement établie et que tous les professionnels de l’alimentation doivent afficher dans leur établissement ou sur les produits qu’ils fabriquent. Ce sont les crustacés, les mollusques et les poissons, l’œuf, le lait, l’arachide, le soja les fruits à coque, le céleri, la moutarde, le sésame, le lupin, l’anhydride sulfureux (sulfites qui donnent aussi une intolérance) et le gluten.

Si l’allergie augluten est relativement rare, cette protéine est hélas beaucoup plus souvent à l’origine de la maladie cœliaque (voir ci-dessous). D’où sa présence dans la liste des allergènes majeurs.

Mais en fait, tous les aliments peuvent devenir allergènes puisque ce sont des corps étrangers à votre organisme.

Et le problème se complique encore avec les allergies croisées quand certains fruits ou légumes ont des protéines semblables à celles d’autres substances allergènes. Vous êtes par exemple allergique au pollen du bouleau et vos lèvres s’irritent et gonflent quand vous croquez une pomme.

Ces allergies croisées sont un véritable casse-tête pour les allergologues tant elles sont nombreuses et compliquées.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 13 Avril 2016 : 18h19
Mis à jour le Jeudi 14 Avril 2016 : 11h08
Source : - Directive 2007/68/CE de la Commission du 27 novembre 2007 : Accessible à : http://eurlex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2007:310:0011:0014:FR:PDF
http://allergo.lyon.inserm.fr/ALLERGIE_ALIMENTAIRE/8_Pollinose_allergie_alimentaire.pdf
- Carrocio A, Brusca I, Mansueto P, Pirrone G, Barrale M, Di Prima L, Ambrosiano G, Iacono G, Lospalluti ML, La Chiusa SM, Di Fede G. A cytologic assay for diagnostis of food hypersensitivity in patients with irritable bowel syndrome. Clin Gastroenterol Hepatol. 2010 Mar; 8 (3): 254-60.