Eté et sport : comment bien s'alimenter et s'hydrater ?

Les vacances donnent souvent l'occasion de se dérouiller les jambes, en s'adonnant à son sport favori avec plus d'intensité ou en bougeant simplement davantage en famille. Rappel de quelques règles nutritionnelles de base.
PUB

L'été et les grosses chaleurs constituent le moment idéal pour rappeler l'importance d'une alimentation adaptée à l'activité physique.

Plus que jamais, l'organisme est mis à rude épreuve et il importe donc d'adopter certains réflexes alimentaires, surtout si l'on veut réaliser une performance.

Règle n°1 : le sportif estival ne doit pas oublier de boire !

C'est bête, mais rares sont les sportifs, amateurs en particulier, qui s'hydratent correctement !

PUB
PUB

L'eau perdue sous forme de sueur doit être compensée afin d'éviter le risque de déshydratation.

Pour le sportif, la règle est simple : il faut boire avant, pendant et après l'exercice.

Durant l'effort, le corps perd du liquide. Chez un coureur peu entraîné, cette perte représente 0,5 à 1 litre d'eau par heure.

En revanche, pour un marathonien, celle-ci peut aller jusqu'à 2,5 litres par heure et plus encore en cas de fortes chaleurs.

L'eau, boisson idéale pour sportif en été et toute l'année

L'hydratation doit débuter trois heures avant la pratique sportive.

  • Ensuite, l'apport en liquides (idéalement, sous forme d'eau) doit être de 300 ml à 1 litre par heure, auquel on peut ajouter du fructose à concurrence de 35g/l.
  • Si les boissons énergétiques ne sont pas indispensables avant l'effort, elles constituent un apport utile pendant les activités physiques d'endurance.
  • Dans la phase de récupération, on privilégiera les eaux plus fortement minéralisées et les bouillons, éventuellement une boisson de récupération.
Publié le 19 Juillet 2005 | Mis à jour le 31 Mai 2016
Auteur(s) : Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste
Source : Communiqué de presse de Delhaize, juin 2005