Alcool : ce que vos boissons préférées provoquent chez vous

Les nombreux messages de prévention ne permettent plus d’ignorer les effets néfastes de l’alcool sur le corps. Mais connaissez-vous les spécificités de votre boisson alcoolisée préférée ? Vin, champagne, bière, whisky… Tour d’horizon des alcools les plus appréciés des Français.
© Istock
Sommaire

Que cela soit pour célébrer noël, fêter un anniversaire, trinquer à une bonne nouvelle ou tout simplement se détendre… l’alcool est présent dans notre vie et notre culture. Selon Santé Publique France, 11,7 litres sont bus par an et par personne de 15 ans et plus dans l’Hexagone. Par ailleurs, 23,6% des 18-75 ans ont dépassé les repères de consommation en 2017, soit plus de dix verres standard par semaine et/ou plus de deux par jour

Alcool : ce qu’il se passe globalement dans notre corps

Une fois avalé, le verre d’alcool est transféré dans le sang via l'estomac et les intestins. L’alcoolémie grimpe en quelques minutes. Toutefois, le pic est généralement atteint en moins d’une heure. La période sera d’autant plus courte si la personne est à jeun ou si elle boit de grandes quantités très vite.

Les molécules d’éthanol de la boisson, voyagent dans tout l’organisme grâce à la circulation sanguine. Néanmoins, elles seront dégradées puis éliminées à leur arrivée dans le foie. C’est en raison de sa fonction filtrante que cet organe souffre le plus - avec le cerveau - lors d’une consommation importante de cocktails et autres "boissons d'adulte". En moyenne, le corps détruit de 0,1 à 0,15 g d'alcool par heure.

Pour mémoire, il est interdit de conduire avec un taux d'alcool dans le sang égal ou supérieur à 0,5 grammes par litre ou plus. Vous encourez une amende ainsi que le retrait de 6 points du permis.

Les Français ont des boissons préférées selon leur région

Le dernier rapport de Santé Publique France a révélé que la consommation hebdomadaire des Français diffère selon les régions en fonction du type d’alcool. "Le nord et l’est de la métropole sont davantage concernés par la consommation de bière, le sud par la consommation de vin, l’ouest par les alcools forts et les autres types d’alcool", explique l’organisme. 

Si ces boissons font courir les mêmes risques : désinhibition, altération du jugement et de la conduite, cancer, maladies hépatiques, dégénérescence cérébrale… Les différents types d’alcool peuvent avoir des spécificités propres. Découvrez-les dans les pages suivantes.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Choose your poison: What your drink of choice is doing to you, The Australian, 25 novembre 2020
La rédaction vous recommande sur Amazon :