Piqûre d'insectes (guêpe, abeille, frelon) : attention aux réactions allergiques

Publié par Claudine De Kock, journaliste santé le Lundi 24 Juillet 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 11 Mars 2016 : 14h54
-A +A

L'été bat son plein. La météo clémente nous incite à profiter du soleil et du grand air. Et si nous envahissons jardins, parcs, forêts, plages, etc., nous ne sommes pas les seuls ! Les beaux jours marquent aussi le retour des guêpes, abeilles, frelons, etc. Gare aux réactions allergiques et toxiques suite à une piqûre !

Guêpes, abeilles et frelons : attention aux allergies aux piqures d'insectes

Si les piqûres de guêpes, abeilles et frelons peuvent provoquer une réaction toxique (envenimation) sans danger, elles peuvent aussi entraîner la mort de la personne piquée si elle est allergique.

Chez les personnes allergiques, une seule piqûre peut déclencher l'allergie, tandis que l'envenimation (qui concerne aussi les personnes non-allergiques) sera proportionnelle au nombre de piqûres.

On dit qu'une personne est allergique quand elle développe une hypersensibilité au venin, soit d'une seule espèce, soit de plusieurs espèces d'insectes.

Réaction allergique aux piqûres d'insectes

Chez une personne non-allergique, une piqûre d'insecte (guêpe, abeille, frelon) se présente sous la forme d'une papule (petite lésion cutanée) de 2 cm environ, accompagnée d'un petit œdème (gonflement) douloureux et d'un érythème (démangeaison) qui disparaît après quelques heures.

En général, la réaction allergique deviendra de plus en plus grave avec la répétition des piqûres, mais pas obligatoirement.

Chez une personne allergique, la réaction sera plus virulente, l'œdème sera plus important et subsistera pendant plus de 24h.

La gravité de la réaction allergique dépend :

  • du degré de sensibilité au venin de la personne,
  • mais aussi de son âge (le risque de mortalité est plus grand chez les adultes),
  • des maladies chroniques (cardiovasculaires ou respiratoires) dont elle pourrait être affectée,
  • de la quantité de venin injecté par l'insecte (présence ou non de son dard, s'il n'a pas vidé ses glandes à venin, plusieurs insectes ont piqué),
  • de l'endroit de la piqûre (proximité ou non d'un vaisseau, tissu dur comme la plante du pied, tissu mou comme la bouche ou la gorge).
  • L'intensité de la réaction allergique dépend aussi de l'intervalle de temps entre deux piqûres.

Le choc anaphylactique est la manifestation la plus redoutée de l'allergie car elle entraîne une grave défaillance circulatoire et respiratoire pouvant aller jusqu'au décès de la personne. Il est indispensable dans ce cas de faire appel aux urgences : composez immédiatement le 15 (Samu).

Publié par Claudine De Kock, journaliste santé le Lundi 24 Juillet 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 11 Mars 2016 : 14h54
Source : "Aroma Allergies" (180 allergies traitées par les huiles essentielles), Dr Jean-Pierre Willem, Éditions Albin Michel, 2006.
A lire aussi
Piqûre de frelon : grave ou pas ? Publié le 12/08/2012 - 22h00

Les piqûres de frelon et d’insectes font partie des maux typiques de l’été.Si ces prédateurs ailés s’invitent en terrasse, aux pique-niques et aux barbecues, ne les laissez pas gâcher votre plaisir.Rappelez-vous plutôt l’adage : une petite bête ne mange pas une grosse !

Plus d'articles