Lorraine : les chenilles processionnaires responsables d’une épidémie de boutons

Publié le Jeudi 31 Mai 2018 : 11h57

Depuis plusieurs jours les habitants de plusieurs villages en Moselle et Meurthe-et-Moselle en Lorraine sont couvert de boutons... dues à des chenilles processionnaires.

© AFP
PUB

C'est la bébête qui gâche la vie ! Les chenilles processionnaires ont élu domicile en Lorraine depuis quelques années, mais cette fois elles sont beaucoup plus nombreuses.

Les enfants sont particulièrement touchés par cette épidémie. Mais les habitants de plusieurs communes de Moselle et Meurthe-et-Moselle en font les frais. Et particulièrement ceux de Campenoux.

Si les enfants sont si infestés, c'est parce que les chenilles ont décidé de s'installer dans un chêne près de l'école et de la crèche. La salle des fêtes de son côté est si envahie que le maire a décidé de la fermer jusqu'à ce qu'elle soit traitée avec des produits phytosanitaires.

Les enfants privés de jouer dehors

A l'Est Républiain, une mère confie que samedi ses enfants ont commencé à se gratter avec l'apparition de boutons mais elle a pensé à la chaleur. Comme les boutons ont commencé à gonfler et à se transformer en pustules, elle a décidé de consulter le médecin du village.

Celui-ci diagnostique "une réaction aux poils de chenilles processionnaires et prescrit un traitement aux corticoïdes, aux antihistaminiques et l'application d'une crème à la cortisone", explique le journal. Cette mère n'était visiblement pas la seule, puisque le médecin a reçu plusieurs appels concernant les mêmes symptômes durant la consultation.

Mais au moment d'aller chercher le traitement à la pharmacie, il était en rupture de stock. La mère n'a pu obtenir qu'une partie de l'ordonnance.

A la crèche de leur côté, la direction craignait une épidémie de varicelle mais les bambins souffraient des piqûres de poils urticants des chenilles. Pour empêcher ce mal, les enfants sont confinés à l'intérieur de la crèche sans possibilité de sortir s'amuser dehors.

PUB

Le stade papillon n'empêche rien

Le maire de Campenoux, une des communes particulièrement touchées par l'épidémie, a déclaré, pour rassurer ses habitants, que "tout sera réglé lorsqu'elles (les chenilles processionnaires) deviendront des papillons". Pourtant, les poils urticants restent bien après qu'elles se soient transformées. Les nids qu'elles ont formés gardent leurs capacités urticantes durant plusieurs mois voire 1 ou 2 ans après.

Les chenilles processionnaires sont originaires d'Europe du sud mais avec le commerce de plantes vivantes, elles ont migré en France. Si elles se développent durant la période hivernale, c'est bien au printemps et en été qu'elles font le plus de dégâts sur l'homme et les animaux. Les animaux n'étant pas à l'abri, si un animal est touché, il faut immédiatement l'emmener chez le vétérinaire.

Ces bestioles se nourrissent des arbres en particulier les pins et les chênes. Elles sont facilement identifiables puisqu'elles ont une pilosité abondante. De plus, elles sont de couleur brune avec des tâches orangée et une tête noire. Prenez donc garde à la petite bête qui gratte !

Publié le Jeudi 31 Mai 2018 : 11h57
Source : Présence de chenilles processionnaires près d'une école : plusieurs enfants couverts de boutons. L'Est Républicain. 29 mai 2018
Chenille processionnaire : traitement et conséquences. Chenille Processionnaire. 
La processionnaire du chêne. Ministère de l'agriculture et de l'alimentation. juillet 2017
PUB
PUB
A lire aussi
Quand chien et acarien ne font pas bon ménage !Publié le 20/06/2005 - 00h00

Le demodex est un acarien qui vit dans les follicules pileux de nombreux chiens en bonne santé. Cependant, lors de dysfonctionnements du système immunitaire, le parasite induit une maladie de la peau appelée « démodécie ».

Quel mode de garde choisir pour bébé ?Publié le 17/03/2004 - 00h00

Dès la grossesse, cette question est primordiale : qui va garder la première merveille du monde ? Il est essentiel d'y réfléchir longtemps à l'avance car de ce choix, dépendent le bon développement physique, affectif et intellectuel de l'enfant, mais aussi la tranquillité des parents et...

Comment réduire les infections à la crèche ou à l'école ?Publié le 02/12/2011 - 09h49

Vous déposez tous les jours votre enfant à l’école, tandis que le petit dernier a fait sa rentrée à la crèche ? Vous craignez sûrement qu’en collectivité, il attrape cet hiver toutes sortes d’infections, même si au fond, vous savez bien que les diarrhées et les rhumes ne sont...

Plus d'articles