L’allergie à la piqûre d’abeille, de guêpe : potentiellement grave

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 08 Juillet 2011 : 11h35
Mis à jour le Lundi 14 Mars 2016 : 16h05

La piqûre d'abeille est particulière car l’insecte, qui n’utilise son dard que pour se défendre, le laisse parfois fiché dans la peau, contrairement à la guêpe notamment qui peut piquer plusieurs fois de suite.

Que faire quand on vient de se faire piquer par une guêpe, une abeille, un frelon ou un bourdon ?

S'il s'agit d'une piqure d'abeille, il faut enlever immédiatement le dard avec une pince à épiler, en prenant bien soin de ne pas appuyer sur la glande à poison qui reste souvent fixée au dard.

Si possible, surélevez la région qui a été piquée, et appliquez une poche de glace contre la douleur. Vous pourrez ensuite désinfecter la plaie avec un antiseptique.

Dans la majorité des cas, la piqûre d’hyménoptère (abeille, guêpe, frelon, bourdon) est bénigne. Mais chez certaines personnes, elle peut déclencher une réaction allergique au venin de l’insecte.

Quels sont les symptômes d'alerte d’une réaction allergique à la suite d’une piqûre d’hyménoptère ?

  • Des difficultés subites à respirer, une respiration sifflante.
  • Un état de choc : pâleur, transpiration, sensation de faiblesse.
  • Un gonflement de la gorge ou du visage, notamment autour des yeux.
  • Éruption cutanée, apparition de plaques rouges, démangeaisons généralisées.
  • Des vomissements.

En présence de tels symptômes, le risque de choc anaphylactique est réel et grave, puisque potentiellement mortel (chaque année une vingtaine de personnes en décèdent). Vous devez composer immédiatement le 15 (Samu) ou le 112 (numéro européen des urgences).

Prédisposition au choc anaphylactique

Cette réaction extrême survient le plus souvent chez des personnes prédisposées, c’est-à-dire chez des personnes qui ont déjà fait une réaction allergique, moins intense, à une première piqûre. Elles doivent donc se protéger des piqûres de ces insectes. Et comme il est difficile d’éliminer totalement le risque d’être piqué une nouvelle fois, il faut toujours avoir avec soi un kit d'adrénaline injectable prêt à l'emploi, prescrit par un médecin et utilisable par le patient lui-même ou par son entourage. Il est également possible de se faire désensibiliser au venin d’hyménoptère.

A noter :

L’autre urgence qui impose de contacter immédiatement les secours est une piqûre au niveau de la gorge.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 08 Juillet 2011 : 11h35
Mis à jour le Lundi 14 Mars 2016 : 16h05
Source : La Croix-Rouge française, « Guide pratique des premiers secours », Editions Rearder’s Digest.
A lire aussi
Piqûre de frelon : grave ou pas ?Publié le 12/08/2012 - 22h00

Les piqûres de frelon et d’insectes font partie des maux typiques de l’été.Si ces prédateurs ailés s’invitent en terrasse, aux pique-niques et aux barbecues, ne les laissez pas gâcher votre plaisir.Rappelez-vous plutôt l’adage : une petite bête ne mange pas une grosse !

Que faire en cas de piqûre de guêpe ?Publié le 22/07/2012 - 22h00

Excepté chez une personne allergique, la piqûre de guêpe est généralement inoffensive.Elle est cependant douloureuse et attention, sachez qu’une guêpe peut être agressive et piquer plusieurs fois, entraînant alors une réaction toxique plus ou moins intense. Que faut-il faire exactement...

Plus d'articles