L’homéopathie au secours des petits maux de l’hiver (mal de gorge, toux, nez bouché…)

Publié par Carolina Gelitti, journaliste le Lundi 22 Octobre 2012 : 10h48
Mis à jour par Aurélie Blaize, journaliste santé le Jeudi 08 Février 2018 : 17h50

L’hiver, le froid et la pluie sont propices aux rhumes s’accompagnant de divers maux : nez qui coule ou nez bouché, toux grasse ou sèche, mal de gorge, voire enrouement…

Comment l’homéopathie peut-elle nous aider à passer l’hiver sans ces désagréments ?

Quelle homéopathie pour éviter quelles affections hivernales ?

© Adobe Stock
PUB

Quelle homéopathie contre le rhume (rhinopharyngite) ?

Les virus profitent du froid et de l’humidité pour proliférer et provoquer divers symptômes typiques de la rhinopharyngite: nez qui coule, nez bouché, éternuements, fièvre modérée, toux grasse.

L’homéopathie peut nous aider à prévenir les rhinopharyngites :

  • Thymuline 7CH(une dose un jour par semaine).

     

    D’octobre à mars.

Et dès l’apparition des premiers symptômes du rhume :

  • Dulcamara 5CH, trois fois par jour.
  • Aconitum 5CH, trois fois par jour.
  • Gelsemium 5CH, trois fois par jour.
  • Allium cepa 5CH, trois fois par jour.

     

     

  • Chez l’enfant :

     

    Sérum de Yersin 7CH (une dose le matin).

     

  • Pour sortir d’un rhume qui traine :

    Pulsatilla 7CH (trois granules le matin) et Sufur iodatum 7CH (trois granules le soir), durant 15 jours.

PUB

Quelle homéopathie contre le mal de gorge ?

Angine ou pharyngite, les maux de gorge sont fréquents durant l’hiver et témoignent d’une agression des muqueuses.

La plupart du temps les angines sont virales et sans gravité, mais elles sont aussi parfois bactériennes avec un risque de complications. Dans cette éventualité, mieux vaut consulter en cas de pharynx rouge, de toux, de points sur les amygdales, de ganglions, de grosses amygdales blanchâtres ou rouges.

Quelle homéopathie en attendant la consultation pour angine ?

  • Angine rouge améliorée par les boissons chaudes :

     

    Belladona 5CH, trois granules trois fois par jour.

     

  • Angine rouge améliorée par les boissons froides :

     

    Apis 5 CH, trois granules trois fois par jour.

     

  • Angine blanche :

     

    Mercuriussolubilis 5CH, trois granules trois fois par jour.

     

  • Angine du côté droit :

     

    En alternance, Lycopodium 5CH et Mercirius protoiodatus 5CH, trois granules toutes les heures.

     

  • Angine du côté gauche :

     

    En alternance, Lachesis 5CH et Mercurius bi-iodatus 5CH, trois granules toutes les heures.

Publié par Carolina Gelitti, journaliste le Lundi 22 Octobre 2012 : 10h48
Mis à jour par Aurélie Blaize, journaliste santé le Jeudi 08 Février 2018 : 17h50
Source : Secrets des médecines alternatives, Éditions Sélection du Reader’s Digest.
A lire aussi
Les 6 maux de l’hiver à soigner avec l’homéopathie Publié le 25/11/2016 - 10h51

Froid, virus, grisaille, fatigue, repas de fin d’année… Autant de facteurs favorisant l’apparition des pathologies ORL et digestives de l’hiver. Lesquelles peut-on facilement soulager grâce à un traitement homéopathique ? Notre expert le Docteur Monique Quillard, médecin homéopathe,...

L'homéopathie : votre arme anti-froid !Publié le 02/12/2012 - 23h00

Il existe de nombreux produits homéopathiques revendiquant des effets contre les divers maux de l’hiver.En pratique, quels remèdes homéopathiques contre le rhume, la toux et le mal de gorge ?Et que faire contre ces maux de l’hiver.  

Plus d'articles