Intoxication alimentaire, le mal de l’été ?
© Istock

Comment réagir à une intoxication alimentaire ?

  • En cas d’intoxication ou de diarrhée, une règle d’or s’impose : hydratez-vous !
  • Un ralentisseur de transit (type Imodium®) ou un anti-nausée peuvent améliorer votre confort.
  • Des médicaments contenant certains lactobacilles et levures régénérant la flore intestinale vous aideront également à vous remettre en forme.

En général, les troubles disparaîtront d’eux-mêmes dans les trois jours. Le temps pour l’organisme d’éliminer la toxine.

Les symptômes perdurent et sont accompagnés de fièvre, de douleurs abdominales, de frissons voire de chutes de tension ?

Consultez un médecin. Un antibiotique sera peut-être nécessaire pour venir à bout del’infection.

Evitez une intoxication alimentaire : trucs et astuces !

Ne laissez pas une intoxication alimentaire vous gâchez les vacances, prenez plutôt quelques précautions

Publicité
Publicité

Une bonne hygiène évite bien des mauvaises surprises :

  • Lavez-vous les mainsavant les repas et après passage aux toilettes.

    En voyage, un gel désinfectant vous dépannera en toute situation.

  • Avant de préparer les repas, lavez-vous les mains.
  • Lavez bien les fruits et les légumes.
  • Enveloppez et conservez les aliments crus séparément.
  • Évitez de rompre la chaine du froid.

    Vous faites un barbecue ?

    Sortez les aliments juste avant de les cuire et ne laissez rien traîner au soleil.

    Bien cuire les viandes (particulièrement les steaks hachés et les viandes marinées) et bien laver les crudités est également salutaire.

  • Enfin, respectez la date de péremption des aliments.

    Une odeur ou une couleur suspectes doivent vous décourager.

  • Pour faire vos courses, préférez les enseignes connues ou un magasin qui a un bon débit.

    Les marchandises y seront souvent renouvelées.

Vous avez choisi une destination de vacances exotique ?

Évitez de manger dans la rue.

Fuyez les glaces, les œufs crus et les fruits de mer dont la fraîcheur n’est pas garantie.

Ne mangez rien de cru, mais toujours cuit et à cœur.

Buvez impérativement de l'eau en bouteille décapsulées devant vous !

 
Publié par Thérèse Dupont, journaliste santé le Lundi 06 Août 2012 : 00h00
Mis à jour le Lundi 26 Mai 2014 : 14h54
Source : Article rédigé avec la collaboration du Dr. Eric Firre, infectiologue au CHR de Liège