Les infections alimentaires menacent toujours des vies

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Juin 2004 : 02h00
On ne succombe pas toujours à une infection d'origine alimentaire. Heureusement, car elles sont fréquentes. Plus de 200.000 cas sont estimés chaque année en France. Soyez vigilants et consultez vite en cas de symptômes généraux.
PUB

L'alimentation peut transmettre plus de 200 maladies infectieuses, bactériennes, virales, parasitaires ou toxiques. Dans les pays industrialisés, nombre de mesures sont mises en place pour les éviter, les surveiller et les contrôler. Pourtant, l'Institut national de veille sanitaire (InVS) et l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) viennent de réaliser une enquête donnant une vision intéressante du nombre global de victimes de ces maladies alimentaires la plupart du temps évitables.Le nombre annuel moyen de cas de maladies d'origine alimentaire a oscillé entre 238.836 et 269.085 dans les années 1990. Entre 51.269 et 81.927 cas sont d'origine bactérienne, 70.600 d'origine virale et environ 116.500 d'origine parasitaire. Le plus souvent, les salmonelles sont en cause, avec 30.598 à 41.139 cas par an, immédiatement suivies par Campylobacter (12.796 à 17.322 cas annuels). A elles deux, elles sont responsables de 71 à 85% des infections bactériennes alimentaires. Les infections parasitaires ou virales sont courantes, mais moins graves. Elles sont majoritairement dues à Toxoplasma gondii et taenia saginata (soit 99% des infections parasitaires).

Les hospitalisations pour infections alimentaires sont fréquentes (entre 10.188 et 17.771 par ans), tandis que le nombre total de décès est compris entre 228 et 691 par an, essentiellement du fait des salmonelles. Ce nombre de décès reste limité, notamment par comparaison avec d'autres causes de mortalité, comme par exemple la consommation excessive d'alcool, estimée à l'origine de 23.000 décès en 1998. Il n'en demeure pas moins que ces infections sont évitables dans la plupart des cas. Renforcer la surveillance et poursuivre les études sont des mesures indispensables.

Quels symptômes, quand consulter ?

PUB
PUB

Le plus souvent, l'infection alimentaire se manifeste par de simples symptômes digestifs, comme un mal de ventre et une diarrhée. Cependant, si les signes sont plus sévères, consultez rapidement un médecin : fièvre et maux de tête qui durent, malaise, toux, etc.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Juin 2004 : 02h00
Source : Communiqué de presse de l'InVS, " Estimation de l'importance des infections d'origine alimentaire en France ", 10 mai 2004, http://www.invs.sante.fr/communication/index_cp.htm.
PUB
PUB
A lire aussi
Soigner la diarrhée chronique avec des levuresPublié le 25/05/2018 - 10h01

La diarrhée chronique peut avoir de multiples origines, mais elles finissent toujours par endommager la muqueuse et la flore intestinale. Des compléments alimentaires à base de levures permettent d’imiter ces risques.

Plus d'articles