COVID-19 : la convalescence n'est pas si simple

Un bon nombre de patients se remettent du COVID-19 sans trop de difficulté. Mais pour certains, et plus particulièrement ceux qui ont développé des formes graves de la maladie, le chemin de la convalescence peut se révéler long.
© Adobe Stock
Sommaire

Bien que les scientifiques rassemblent régulièrement de nouveaux éléments sur les signes du COVID-19, plusieurs symptômes sont assez bien déterminés chez les adultes. On peut citer : fièvre, toux, difficultés respiratoires, fatigue…  En revanche, la convalescence et les complications potentielles qui attendent les malades, restent assez floues. Des témoignages montrent que le rétablissement peut être très long pour certains. 

Une convalescence placée sous le signe de la fatigue

Alors que le coronavirus continue à se répandre dans de très nombreux pays, les témoignages des premières personnes affectées par le SARS-COV-2 se multiplient. Si certains se rétablissent en une quinzaine de jours, d’autres rapportent avoir des difficultés à se remettre. 

Akhink Omer, trentenaire du Tennessee, infectée en mars dernier par le coronavirus, a dû être hospitalisée pendant 8 jours à la suite de la dégradation de son état de santé “La fatigue était intense et la toux était si grave que j'avais l'impression de m'étouffer, comme si quelqu'un m'attrapait par la gorge”, explique la jeune femme à nos collègues du site Webmd. Lorsque ses symptômes se sont améliorés, elle a été autorisée à rentrer chez elle. Toutefois, elle était loin d’avoir retrouvé sa forme passée.

Pendant plusieurs semaines, elle a ressenti une grande faiblesse et une fatigue chronique. Par ailleurs, la toux a mis longtemps à s'arrêter. Elle se rappelle : “c'était comme si mes poumons essayaient d'expulser tout ce qui restait là-dedans”. Elle a été tenue de se soumettre à des exercices respiratoires douloureux pour récupérer ses capacités passées. La patiente a aussi besoin d'être soignée après son hospitalisation pour une carence en fer et des taux hépatiques anormaux causés par un médicament prescrit contre le COVID-19.

Elle n’est pas la seule à faire état d’une grande fatigue. David Harris, architecte de Bristol, a expliqué à la BBC avoir vu ses symptômes apparaître et disparaître à plusieurs reprises “Cela a été un peu comme une mini-saga d'une vague régulière de symptômes à laquelle je ne m'attendais pas du tout", dit-il. "La deuxième vague a été bien pire - les mêmes symptômes, mais avec un essoufflement, et c'est pourquoi j'étais convaincu qu'il s'agissait du coronavirus". L’homme qui s’est de lui-même isolé, n’a pas été testé. Toutefois, il fait état d’un épuisement important et persistant après la disparition définitive des symptômes. 

COVID-19 : une convalescence psychique difficile également

Le Dr Philip Gothard, médecin consultant à l'hôpital des maladies tropicales de Londres a confirmé à la BBC. Si la majorité des personnes infectées par le SARS-COV-2 se rétablissent en une quinzaine de jours, "certains auront une toux persistante”. Il ajoute “nous commençons à voir des patients qui ont une fatigue profonde et un épuisement qui dure peut-être trois, quatre, cinq ou six semaines”. Il reconnaît ensuite "C'est très pénible si vous êtes une personne jeune et en bonne santé, c'est quelque chose dont vous n'avez pas l'habitude”.

L'affaiblissement physique n’est pas la seule difficulté rencontrée par les anciens patients. La maladie affecte aussi leur psychisme. Stress, sentiment d’isolement et de solitude pendant l’hospitalisation, peur de mourir… ils sont nombreux à décrire cette période comme une épreuve psychologique, complexe à surmonter. 

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.