Les escarres, la plaie !

L'escarre est une lésion cutanée due à la compression des tissus mous entre un plan dur et une saillie osseuse. Elle réalise une plaie parfois très profonde, source de douleurs et d'infections. C'est une complication de l'alitement touchant les sujets dont la mobilité est réduite pour diverses raisons médicales, chirurgicales ou traumatiques, et donc particulièrement les personnes âgées. La prévention des escarres existe.
PUB

Les escarres : les causes

L'escarre est due à l'immobilisation prolongée et ce sont les personnes âgées confinées au lit ou en fauteuil qui sont les plus exposées. Elles cumulent en effet les facteurs de risque locaux et généraux, et ils sont nombreux : maladies neurologiques ou rhumatologiques réduisant la mobilité, peau fragilisée, incontinence source d'irritation cutanée et de macération, mauvais état cardiaque baissant l'oxygénation de la peau et des tissus sous-cutanés, état nutritionnel déséquilibré, moindre état fébrile se traduisant par une déshydratation et baisse de motivation pour les soins.

PUB
PUB

Quels symptômes ?

L'escarre, également appelée ulcère de pression ou de décubitus, est décrite comme une plaie de dedans en dehors, de forme conique à base profonde. Une partie des lésions n'est donc pas visible. Les principales localisations sont la région du sacrum et les talons. L'escarre évolue en plusieurs étapes. Le premier stade est celui d'une rougeur persistante localisée à la zone de pression et douloureuse. Ensuite, la peau devient noire, cartonneuse, insensible au toucher. Plus tard, la disparition de la peau nécrosée fait place à un ulcère laissant les tissus sous-jacents à découvert (muscles, tendons, os). Si l'alitement persiste, l'escarre ne guérit pas spontanément, elle peut au contraire s'étendre et surtout se surinfecter.L'escarre peut survenir en très peu de temps et peut également apparaître sous un plâtre.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 23 Février 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 12 Novembre 2007 : 01h00