L'arthrose des doigts

Contrairement à une opinion répandue, les douleurs de l'arthrose des doigts finissent par disparaître avec le temps. Le point sur cette maladie douleureuse, l'arthrose des doigts...

Publicité

Les femmes de 50 ans particulièrement touchées par les douleurs de l’arthrose des doigts

Source fréquente de douleurs et de déformations des doigts, l'arthrose se diagnostique généralement sans radio ni prise de sang. Son traitement repose en grande partie sur les antidouleurs comme le paracétamol.

L'arthrose des doigts est particulièrement fréquente. Elle peut toucher les articulations des phalanges des doigts (articulations inter phalangiennes), ou les articulations entre les doigts et la main (articulations métacarpo-phalangiennes). Les femmes de plus de 50 ans sont les plus souvent atteintes. Dans cette population, plus d'une femme sur cinq présente des signes d'arthrose des doigts à la radiographie.

Publicité
Publicité

Des douleurs paradoxales

Mais ce chiffre est trompeur, car parmi les femmes qui ont des signes d'arthrose à la radiographie des mains, seulement une sur trois à une sur cinq en souffrira un jour. Les douleurs sont progressives, et touchent le plus souvent les articulations entre les deuxième et troisième phalanges des doigts.

L'arthrose provoque aussi des déformations des doigts. Assez souvent, on voit pousser deux saillies rondes, dures, parfois douloureuses à la pression, séparées par un petit vallon, au dos des articulations des doigts.

Plus tard, les doigts sont souvent déformés en flexion (les doigts ne peuvent plus s'ouvrir complètement) et ont tendance à partir du côté du petit doigt : les anciens parlaient de la déformation "en coup de vent" des doigts. Curieusement, les articulations les plus déformées sont souvent tout à fait indolores. En effet, les douleurs initiales disparaissent avec le temps (en général au bout de quelques années).

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Mai 2000 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 08 Octobre 2015 : 12h02
Source : "Arthrose et diverses affections rhumatismales". In GNP - Encyclopédie pratique du médicament 2000" Vidal éd., Paris 1999 : 1385-1393. "Osteoarthritis", "Non-steroidal anti-inflammatory drugs". In "British national formulary n°38" BMA & RPSGB éd., Londres septembre 1999 : 436, 437-446. "Osteoarthritis", "Diacerein", "Chondroitin sulfate A". In Parfitt K. et coll. "Martindale, the complete drug reference, 32ème éd." Pharmaceutical Press, Londres 1999 : 2, 29 et 1562. Conrozier T. "Reconnaître et prendre en charge une arthrose digitale". In Encyclopédie médico-chirurgicale (Elsevier, Paris), AKOS Encyclopédie pratique de médecine, 7-0710, 1998, 3 pages. Gøtzsche P.C. "Non-steroidal anti-inflammatory drugs" British medical journal 2000 ; 320 : 1058-1061. Prescrire rédaction "Diacerhéine" Prescrire 1995 ; 15 (151) : 324-325.