Les meilleures plantes pour lutter contre la fatigue

Publié le 10 Janvier 2019 par Julie Giorgetta, journaliste santé
Validé par : Sabine Monnoyeur, Naturopathe
Surmenage, stress, maladie...les facteurs pouvant engendrer de la fatigue sont nombreux. Si votre médecin traitant n’a rien trouvé d’inquiétant, vous pouvez essayer la phytothérapie. Zoom sur les plantes qui boostent le système immunitaire, aidant ainsi à lutter contre la fatigue morale et physique. 
PUB
© Adobe Stock

Le ginseng

D’où viennent les vertus anti-fatigue du ginseng ? Originaire de l’est asiatique, le ginseng a toujours été considérée comme une plante aux vertus miraculeuses. Grâce à ses propriétés revitalisantes et tonifiantes, le ginseng est indiqué dans de nombreux troubles, principalement dans le cas d’asthénies physique et psychique mais également lors de maladies fonctionnelles et lésionnelles telles que : les allergies, l’anémie, l’anxiété, les problèmes de foie ou encore le stress.

PUB
PUB

Posologie : On le trouve principalement sous forme de poudre de racines sèches, mais aussi en fluide. "Quelle que soit la forme sous laquelle on le prend, il vaut mieux l’ingérer avant un repas afin de faciliter son assimilation par l’organisme. Le dosage et le temps de la cure se déterminent au cas par cas", précise Sabine Monnoyeur, naturopathe à Paris.

Le pollen

D’où viennent les vertus anti-fatigue du pollen ? Super-aliment réputé pour stimuler le système immunitaire, le pollen est un fabuleux complément alimentaire qui permet de soutenir un organisme dévitalisé, fatigué voire immunodéprimé. "Nous pouvons trouver différents types de pollen, l’idéal est un pollen frais car celui-ci a un champ d’action plus important et sera d’une redoutable efficacité pour revitaliser et apporter de l’énergie", précise la naturopathe.

Posologie : Le pollen frais est plus riche en nutriments que le pollen séché : il contient des protéines, glucides, vitamines A-B-C-D-E, oligoéléments dont sélénium, des minéraux, des phytohormones, ainsi que des bioflavonoïdes. Pour en tirer le meilleur, la spécialiste préconise de le consommer seul avant le petit déjeuner, en veillant à bien saliver avant de l’avaler.
 Mais il est également possible de le consommer saupoudré sur ses fruits frais ou dans ses jus. "Quant aux personnes allergiques, rassurez-vous, dans la plupart des cas il ne provoque pas de réactions d’intolérance et au contraire, peut même aider l’organisme en proie aux allergies", rassure Sabine Monnoyeur. 

Source : Merci à Sabine Monnoyeur, naturopathe. Son site internet : sabinemonnoyeur-naturopathe.com
La rédaction vous recommande sur Amazon :