Coronavirus : le SARS CoV-2 peut survivre jusqu’à 3 jours sur certaines surfaces

Le nouveau coronavirus SARS CoV-2 serait capable de survivre jusqu’à 3 jours sur certaines surfaces, selon des chercheurs des National Intistitutes of Health, institution gouvernementale américaine chargée de la recherche médicale.
© Istock

Le nouveau coronavirus SARS CoV-2, apparu en Chine en décembre 2019, reste encore bien mystérieux. Pour endiguer la pandémie, les chercheurs tentent de mieux le comprendre. Une équipe américaine a découvert que le virus responsable de la COVID-19, était capable de survivre sur des surfaces, bien plus longtemps que ce que l’on pensait. Une fois expulsé du corps d’un malade, il ne résiste non pas quelques heures, mais jusqu’à 3 jours.

Coronavirus : une résistance variée selon les matières

Pour cette étude, les chercheurs américains des National Intistitutes of Health ont pulvérisé des échantillons du SARS CoV-2 sur différentes surfaces grâce à un nébuliseur (appareil permettant de transformer certains liquides en un nuage de particules extrêmement fines). Cela imitait ainsi les projections de micro-gouttelettes d’une personne infectée qui tousse.

Ils ont découvert que le virus pouvait être détecté dans l’air jusqu’à trois heures après la projection. Le nouveau coronavirus a également une durée de vie qui varie en fonction de la surface qu’il touche. Selon ces travaux publiés dans la revue The New England Journal of Medicine (NEJM), il peut survivre jusqu’à 4 heures sur le cuivre ou encore 24 heures sur un carton

Et attention aux objets en plastique ou en acier inoxydable, les responsables du COVID-19 y ont été détectés jusqu’à 3 jours ! L’équipe scientifique précise dans son article “Le SARS CoV-19 était le plus stable sur le plastique et l'acier inoxydable. Le virus viable pouvait être détecté jusqu'à 72 heures après l'application, bien que la charge virale était alors considérablement réduite.

Coronavirus : cette stabilité hors du corps en question

Selon l'étude, la stabilité du virus dans l'air et sur les surfaces peut jouer un rôle dans sa transmission, car les particules virales doivent rester viables assez longtemps après avoir été expulsées pour contaminer une autre personne. 

Toutefois, les chercheurs remarquent que le germe à l'origine de l'épidémie de SRAS en 2003 - également testé au cours de l’expérience - a montré une longévité assez similaire. Ainsi pour eux, le temps de survie des virus hors du corps ne peut pas expliquer pourquoi le SARS CoV-2 se propage si largement

Neeltje van Doremalen du National Institute of Allergy and Infectious Diseases auteur principal de la recherche précise qu’il n’y a pour le moment aucune preuve que quelqu’un ait été contaminé par un virus resté plusieurs heures en suspens dans l’air, et en l’absence avec un contact direct avec un malade, “mais ce travail montre que le virus reste viable pendant de longues périodes dans ces conditions, donc c'est théoriquement possible”, conclut-il.


Coronavirus : quels sont les symptômes ?

Le nouveau coronavirus SARS CoV-2, apparu en Chine en décembre 2019, a contaminé plus de 119 000 personnes à travers le monde. Il provoque la COVID-19. Cette maladie a des symptômes similaires à ceux de la grippe

  • Fièvre, frissons ;
  • Malaise général, fatigue ;
  • Douleurs musculaires, courbatures ;
  • Toux sèche persistante ;
  • Céphalées ;
  • Difficultés respiratoires ;
  • Anomalies pulmonaires détectables
  • Éventuellement maux de gorge, écoulement nasal, diarrhée

Le temps d'incubation va de quelques jours jusqu’à 2 semaines. 

Infographie : les bons gestes à avoir pour lutter contre le Coronavirus

Infographie : les bons gestes à avoir pour lutter contre le Coronavirus© Service de presse

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.