Bientôt un tabac sans nicotine pour aider à arrêter de fumer ?

Publié le 28 Juin 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Arrêter de fumer est souvent difficile en raison de la dépendance des fumeurs à la nicotine. Mais des chercheurs de l’Université technique de Dortmund, en Allemagne ont peut-être trouvé la solution pour faciliter la vie des adeptes du bâton de cancer. Ils ont mis au point un tabac génétiquement modifié qui ne contient quasiment plus la substance psychoactive, responsable en grande partie de l'addiction aux cigarettes.
© Istock

Le futur truc pour arrêter la cigarette pourrait bientôt être... de fumer du tabac sans nicotine. Des scientifiques de l'université de Dortmund (Allemagne) sont parvenus à faire pousser des plants de tabac qui ne contiennent que 0,04 milligramme de nicotine par gramme, soit 99,7% de moins qu'un plante traditionnelle. 

Ce nouveau végétal dont la teneur en nicotine est “quasiment indétectable” ne créerait pas de dépendance chez les consommateurs selon l'étude qui a été publiée dans la revue Plant Biotechnology Journal.

Les scientifiques sont parvenus à mettre au point cette plante grâce à une technique de modification génétique baptisée CRISPR-Cas9. Ces “ciseaux génétiques” leur ont permis de désactiver six enzymes dans le tabac, qui participent à la production de la nicotine. 

Si la plante obtient un jour le feu vert pour être commercialisée, elle pourrait permettre à ceux désireux d'arrêter de fumer de se sevrer en douceur. En effet, les futurs ex-fumeurs ne doivent pas uniquement gérer le manque à la nicotine, mais également le manque du geste. Certaines personnes ont, en effet, beaucoup de mal à stopper la cigarette du petit-déjeuner ou celle de la pause au travail car elles sont assimiées à la relaxation ou génératrices de liens sociaux. Le tabac sans nicotine permettrait ainsi de garder ces gestes d'habitude tout en se sevrant doucement de la nicotine.

Le tabagisme tue 8 millions de personnes par an

Toutefois, cette plante OGM ne rendrait pas les cigarettes moins nocives pour la santé pour autant. Elles contiennent également des substances chimiques nocives et/ou cancérigènes comme le goudron, les métaux lourds ou les agents de saveurs.

Le tabagisme est l’un des principaux facteurs de risque de plusieurs maladies chroniques : le cancer, les affections pulmonaires et les maladies cardiovasculaires. Selon l'OMS, il est responsable de plus de 8 millions de morts chaque année, dont 1,2 million de non-fumeurs.

Tabac : comment mieux vivre le sevrage ?

En attendant ce tabac sans nicotine, arrêter de fumer n’est pas une sinécure. Le sevrage est souvent difficile. Il est ainsi conseillé de réduire sa consommation progressivement grâce à des patchs ou des gommes à la nicotine. Un tabacologue peut aussi aider à trouver la méthode la plus adaptée en fonction de la consommation et de le quotidien du futur ex-fumeur.

Pour éviter d'avoir le moral en berne, il peut être bon d'avoir une activité physique régulière. Elle aidera à secréter de la sérotonine, l’hormone du bonheur, et à retrouver un meilleur sommeil. 

Enfin, pour éviter de se mettre en difficulté pendant cette période stressant, il est recommandé d'arrêter de fumer pendant une période calme sur le plan professionnel comme personnel.

La rédaction vous recommande sur Amazon :