Le cinéma peut utilement contribuer à la lutte contre le tabagisme

Nombreux sont ceux à avoir vu le film Erin Brockovich dans lequel Julia Roberts affrontait seule une puissante entreprise chimique aux pratiques strictement mercantiles et totalement contraires à l'éthique. Moins nombreux, malheureusement peut être, ont été les spectateurs à voir le film Révélations (The Insider) avec Al Pacino, lequel dénonçait précisément les pratiques scandaleuses de l'industrie du tabac qui avait sciemment promu ses produits tout en connaissant parfaitement les dangers en terme de dépendance et de toxicité. Deux films s'attaquant à des pratiques industrielles contraires à l'éthique et dommageables pour la santé. Dans le premier, contrairement au second, aucune référence au tabac.
PUB

Quels ont été les impacts respectifs de ces deux films? Une étude australienne originale y répond après avoir permis à 323 personnes de visionner l'un ou l'autre de ces deux films. Les spectateurs ayant vu Révélations ont un jugement beaucoup plus négatif à l'égard de l'industrie du tabac que ceux ayant vu Erin Brockovich bien que ces derniers aient pu faire un rapprochement entre les comportements des deux industries concernées par ces films.Le film Révélations a permis un accroissement notable des intentions d'arrêter de fumer exprimées par les personnes ayant assisté à sa projection.Helen G. Dixon, l'auteur de cette étude suggère que si les spectateurs étaient régulièrement exposés, lors des projections de films, à des messages dénonçant aussi bien les pratiques des industriels du tabac que les effets nocifs du tabac sur la santé, l'attitude commune à l'égard du tabagisme et de l'industrie du tabac pourrait évoluer dans le sens attendu par ceux qui combattent cette drogue licite. Le cinéma, après avoir si longtemps, certes indirectement, promu le tabac au travers de ces vedettes, pourrait bien apporter cette aide citoyenne aux promoteurs de la lutte contre le tabac !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 05 Novembre 2001 : 01h00
Source : CFES, septembre 2001.