Je veux arrêter de fumer : qu'est-ce qui marche ?

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Mai 2012 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 20 Mai 2015 : 11h14

En matière d’arrêt du tabac, il n’existe pas de recette miracle.

Cette entreprise est extrêmement difficile et chaque fumeur doit trouver et adapter la ou les méthodes qui lui convient.

Ceci dit, il existe des techniques de sevrage qui se sont révélées efficaces chez une majorité de personnes, alors autant commencer par celles-ci.

© Istock
PUB

Vous souhaitez arrêter de fumer ? Mieux vaut vous faire aider par un médecin ou un tabacologue

En solo, seulement 3% des candidats à l’arrêt du tabac réussissent leur sevrage.

En revanche, se faire aider par son médecin ou un tabacologue quadruple les chances de réussite au sevrage !

Ça vaut donc vraiment le coup de solliciter un professionnel de santé, lequel vous aidera :

  • à évaluer votre degré de dépendance,
  • à élaborer un programme personnalisé d’arrêt,
  • à vous conseiller pour utiliser efficacement les substituts nicotiniques par exemple, sur la façon de mieux vous alimenter, de vous dépenser,
  • à vous aider à prendre confiance en vous, à lutter contre le stress,
  • mais encore, à vous soutenir à toutes les étapes et assurer un suivi tout au long de cette épreuve.

À noter que le suivi de l'arrêt du tabac peut prendre bien des formes : prises de contact téléphonique, SMS, conseils par mail, questionnaires, Appli…

PUB
PUB

Arrêter de fumer avec des substituts nicotiniques...

Les substituts nicotiniques représentent toujours l’outil de base pour venir à bout de la dépendance. Mais attention, leur efficacité dépend du bon dosage.

En effet, nombre d’échecs sont liés à un sous dosage. Il ne faut donc pas hésiter à utiliser des patchs fortement dosés, et à compléter avec des pastilles ou des gommes. Certains très grands fumeurs auront même parfois intérêt à mettre plusieurs patchs !

Faites-vous conseiller par votre pharmacien ou par votre médecin.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Mai 2012 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 20 Mai 2015 : 11h14
PUB
PUB
A lire aussi
Dépendance à la nicotinePublié le 06/09/2001 - 00h00

La plupart des fumeurs réguliers développent une dépendance à la nicotine. Cette composante du tabac fait ressentir ses effets sur une zone du cerveau associée au plaisir et à la gratification, et ce, quelques secondes après avoir tiré la première bouffée.Le fumeur ressent alors une...

Arrêt du tabac : passage à l'actePublié le 16/11/2007 - 00h00

Les idées fausses autour du tabac et des substituts nicotiniques ont la vie très dure. Elles circulent largement et peuvent représenter un frein, voire une cause d'échec à l'arrêt. L'approche de l'interdiction de fumer dans la totalité des lieux publics, restaurants, bars et discothèques...

Substituts nicotiniques : finie la langue de boisPublié le 21/06/2005 - 00h00

Un nombre important d'idées reçues circulent autour des substituts nicotiniques. Elles peuvent représenter un frein à la motivation, à la décision de l'arrêt et à la réussite du sevrage. Afin de bousculer les dernières rumeurs, nous avons posé quelques questions franches et directes au Dr...

Plus d'articles